10 règles pour ne pas être pris au dépourvu lors d'un déménagement

Choisir un déménageur proche de chez soi fait partie des 10 règles à suivre pour réussir son déménagement.[AFP]

Un déménagement est une «épreuve» stressante. Il est donc impératif de très bien le préparer afin de faire face aux possibles imprévus. L’idéal est de s’y prendre plusieurs semaines à l’avance, pour être bien sûr de choisir les meilleures options et il est nécessaire de suivre certaines règles pour éviter d’enchaîner les mauvaises surprises. 

 

1. S’assurer que l’entreprise est bien en règle 

L’établissement doit être déclaré au Registre du commerce et des sociétés mais aussi au Registre des transporteurs routiers de marchandises. Le plus sûr est de choisir une société membre de la Chambre syndicale du déménagement, pour qui le respect de ces deux règles fait partie des conditions d’adhésion.

 

2. Choisir la prestation la plus adaptée à ses besoins

Il existe plusieurs types de déménagements : tout compris, emballage et déballage à faire soi-même, emballage des objets fragiles par l’entreprise, démontage et remontage des meubles par l’entreprise… Les formules sont souvent classées en trois catégories : «économique», «standard» ou «luxe».

 

3. Choisir un déménageur proche de chez soi

Il est préférable de choisir un prestataire proche de son lieu d’habitation : cela facilitera l’organisation d’une visite préalable afin d’établir un devis gratuit. En l’absence de visite préalable, l’entreprise peut demander un supplément de prix si elle n’a pas prévu les moyens nécessaires, comme un monte-meubles.

 

4. Choisir des périodes moins chargées

L’idéal est de demander un devis deux mois avant la date du déménagement, puis de réserver le déménageur un mois avant. Et il est recommandé de choisir ses dates au milieu du mois, les débuts ou fin de mois, avec l’expiration des loyers, étant des périodes très chargées pour les entreprises de déménagement.

 

5. Comparer les prix entre les déménageurs

Les prix peuvent considérablement varier d’un déménageur à l’autre. L’idéal est de consulter au moins trois entreprises, tout en se méfiant des tarifs trop attractifs, qui peuvent s’expliquer par l’utilisation d’une main-d’œuvre non qualifiée, une TVA non prise en compte ou des mobiliers non assurés.

 

6. Informer des conditions d’accès au logement

L’entreprise peut facturer un supplément de prix en cas de difficultés d’accès non signalées : meuble qui ne passe pas dans l’escalier et nécessite un monte-meubles, impossibilité de stationner dans une rue piétonne…

 

7. Réserver un stationnement pour le camion

L’entreprise de déménagement n’a pas l’obligation de le faire, mieux vaut donc s’en assurer. Il est possible de le réserver en contactant la mairie ou le commissariat de police, de préférence deux semaines avant la date prévue d’emménagement ou de déménagement.

 

8. Déclarer la valeur du mobilier et de l’indemnisation 

Le déménageur professionnel est responsable contractuellement, pendant toute la durée du déménagement, des pertes ou des dégâts concernant le mobilier, sauf cas de force majeure (catastrophes naturelles), vice propre de la chose, faute du client (mauvais emballage), accident de la route non responsable… Lors de l’établissement du devis, il faut déclarer la valeur totale du mobilier et définir la valeur maximale de l’indemnisation pour chaque objet.

 

9. Bien étudier les mentions du devis dans le détail

Le devis établi doit comporter un certain nombre de mentions indispensables : volume, valeur du mobilier à déménager, date ou période d’exécution du déménagement, lieu de chargement et le lieu de livraison, distance kilométrique, modalités de paiement. L’utilisation éventuelle d’un monte-meubles et les conditions d’accès au départ et à l’arrivée doivent également être signalées. 

 

10. Indiquer ses réserves immédiatement

A l’issue du déménagement, il est indispensable de faire le tour complet de son logement pour s’assurer que l’ensemble des prestations ont été correctement effectuées. S’il n’y a aucune remarque particulière à faire, il suffit alors de cocher la case «mobilier reçu au complet et sans réserves» figurant sur la déclaration de fin de travail, et le signer. En cas de manquements, d’anomalies ou de dégâts constatés, il est très important d’en indiquer la nature le plus précisément possible sur la déclaration de fin de travail dans l’encadré «observations du client», après avoir coché la case «mobilier reçu avec réserves».

 

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles