Dans les restaurants, les «doggy bags» sont désormais obligatoires

Cette mesure fait partie d'un plan plus large visant à réduire de 50 % le gaspillage alimentaire. Photo d'illustration. [CC / Hotels-HPRG].

Tous les établissements servant plus de 180 repas par jour ont désormais l’obligation de proposer à leurs clients d’emporter les restes de leur repas dans un emballage prévu à cet effet, communément appelé «doggy bag».

La pratique est banale dans les pays anglo-saxons, d'où est issu ce terme «doggy bag», traduit littéralement par «sac à toutou». Une référence au prétexte invoqué au départ par les clients : emporter les restes de son repas chez soi servirait à nourrir le chien. Mais en France, les mentalités sont différentes et très peu de clients osent en demander un, souvent parce qu’ils sont gênés et ont peur d’être mal vus.

Pour les aider à franchir le pas, le gouvernement a donc décidé d’obliger les plus gros restaurateurs à proposer systématiquement à leurs clients d’emporter leurs restes dans un emballage adapté. Cette mesure découle d’une loi contre le gaspillage alimentaire adoptée à l’Assemblée Nationale en décembre dernier. Le gouvernement souhaite généraliser ces initiatives dans le but de diviser par deux le gaspillage alimentaire d'ici à 2025.

Reste à savoir si les restaurateurs concernés joueront effectivement le jeu, et si les consommateurs seront plus enclins à accepter de repartir chez eux avec leur pitance.

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles