Une mère retrouve sa fille 70 ans après leur séparation

70 ans plus tard, une mère et une fille se retrouvent en Italie. [SEBASTIEN BOZON / AFP]

Une mère italienne de 92 ans et sa fille allemande de 71 ans se sont retrouvées ce week-end après avoir été séparées lors de la Seconde guerre mondiale. Des retrouvailles émouvantes après plus de 70 ans de séparation.

 

Il est difficile de se passer de sa mère. Pourtant, Margot Bachmann n’a pas eu le choix. Élevée par sa famille paternelle, cette Allemande de 71 ans ne savait rien de la sienne.

Jusqu’à la mort récente de son père, elle s’était habituée à l’idée de n’avoir jamais pu connaitre sa mère. Le destin lui a donné tort puisque elles ont été réunies le week-end dernier  70 ans après de séparation.

 

Une histoire hors du commun

Pendant la Seconde guerre mondiale, la mère de Margot rencontre un soldat allemand marié avec qui elle a un enfant. Mais en 1944, à la naissance de Margot, la famille du soldat allemand la prive de sa mère qui se retrouve obligée de rentrer en Italie.

Cette dernière a toujours gardé l’espoir de revoir un jour sa fille qu’elle avait à peine eu le temps d’observer. La seule chose que Margot savait de sa mère était sa nationalité italienne.

 

"Mon père m'avait interdit de la chercher"

À la mort de son père, Margot Bachmann décide enfin de rechercher sa mère grâce à l’aide de l’organisation International Tracing Service (ITS), un centre allemand de documentation sur la Seconde guerre mondiale. L’ITS et la Croix-Rouge italienne ont ainsi permis à Margot de retrouver sa mère, âgée désormais de 92 ans, le week-end dernier.

"Il est rare qu'une mère et sa fille se retrouvent après 71 ans, c'est plutôt le cas de frères et de soeurs car il reste peu de survivants de la Seconde Guerre mondiale" expliquait Laura Bastianetto porte parole de la Croix-Rouge italienne.

Au quotidien italien il Quotidiano, Margot confiait ceci : "Quand j'ai commencé à chercher pour en savoir un peu plus, jamais je n'aurais imaginé pouvoir un jour serrer ma mère dans mes bras. Mon père m'avait interdit de la chercher, mais je l'ai fait après sa mort, et grâce au soutien précieux de ma propre fille.".

 

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles