Une Canadienne survit six jours sans poumon

«La discussion fut difficile car cela n'avait jusqu'à présent jamais été fait», selon les médecins.[PHILIPPE LOPEZ / AFP]

Atteinte d’une mucoviscidose et en attente d’une double greffe, une jeune femme de 33 ans a survécu six jours sans poumon, «Probablement un record mondial», selon ses docteurs.

En avril 2016, Melissa Benoit est admise à l’hôpital général de Toronto pour soigner une grippe, mais l’infection pulmonaire sévère déclenche un choc septique et la jeune femme résiste aux antibiotiques. Un état critique qui pousse ses médecins à tenter le tout pour le tout : lui retirer les poumons.

A lire aussi : Cuba : des chercheurs auraient mis au point un vaccin contre le cancer du poumon

«Elle était entraînée dans une spirale dans laquelle ses poumons n'auraient pas pu se remettre. Son seul espoir, c'était la transplantation», explique au Guardian le docteur Niall Ferguson. Mais en attendant la transplantation, la jeune femme va devoir survivre sans poumon. «La discussion fut difficile car cela n'avait jusqu'à présent jamais été fait», ajoute-t-il.

Flirt avec la mort

«Techniquement, elle a vécu grâce à un poumon, un cœur et un rein artificiels pendant six jours», raconte à la CBC le docteur Shaf Keshavjee. Avant de repérer un donneur compatible, elle vivra six jours grâce à ce dispositif, probablement un record mondial selon les docteurs.

Depuis la transplantation, la jeune femme est en rééducation. Depuis peu, elle marche sans canne. «Il m’a fallu un moment pour réaliser ce qui était arrivé. J’ai flirté avec la mort pour finalement revenir à la maison, confie Melissa Benoit. Je suis tellement reconnaissante, si heureuse d’être chez moi.»  

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles