La Russie va évacuer d'urgence sa station polaire

Banquise, en 2007 [Michael Kappeler / AFP/Archives] Banquise, en 2007 [Michael Kappeler / AFP/Archives]

La Russie va évacuer d'urgence sa station polaire installée sur la banquise du Pôle Nord, en raison de la fonte anormale des glaces, a annoncé jeudi le ministère russe des Ressources naturelles et de l'Ecologie dans un communiqué.

Le ministre des Ressources naturelles et de l'Ecologie, Sergueï Donskoï, a ordonné d'"élaborer en trois jours un plan d'évacuation de la station polaire scientifique Severny Polious 40" où se trouvent actuellement 16 personnes, indique le communiqué.

Cette décision s'explique par "un développement anormal de processus naturels dans le bassin Arctique qui a abouti à la destruction des champs de glaces autour de la station", selon la même source.

"La glace se crevasse. Des fissures sont apparues sur la banquise ", a précisé à l'AFP un porte-parole du ministère.

La destruction des glaces "menace non seulement la poursuite des activités de la station et la vie de son personnel, mais aussi l'environnement dans la zone de sa dérive, située non loin de la zone économique du Canada", souligne le communiqué.

L'éventuel recours à un brise-glace afin de déplacer la station sur la Terre du Nord, un archipel russe dans l'océan Arctique, doit notamment être étudié, ajoute-t-il.

Severny Polious 40, la quarantième station polaire russe déployée dans cette région depuis le début de la conquête de l'Arctique par l'URSS en 1937, a été ouverte en octobre 2012 afin notamment de surveiller l'environnement de l'océan Arctique et d'effectuer des observations météorologiques.

À suivre aussi

Le vice-ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Riabkov, le 20 juillet 2019 à Caracas au Venezuela [YURI CORTEZ / AFP/Archives]
Diplomatie Test d'un nouveau missile par Washington : Moscou dénonce une «escalade des tensions militaires»
Justice Russie : un Français condamné à 10 mois de prison pour corruption de policiers
Diplomatie Avant le G7, de quoi Emmanuel Macron et Vladimir Poutine vont-ils parler ?

Ailleurs sur le web

Derniers articles