Les piscines sont-elles des bouillons de culture ?

Diarrhées, otites, verrues... Comment les éviter ? Diarrhées, otites, verrues... Comment les éviter ? (illustration)[PHILIPPE LOPEZ / AFP]

Troubles intestinaux, verrues, mycoses... Et si les piscines étaient les antichambres des hôpitaux. Alors que les beaux jours sont là, faisons le point sur les différents risques à prendre en compte avant de sauter dans les bassins.

 

C'est le quotidien suisse Le Matin qui vient de réaliser ce tour d'horizon, en se fondant sur les recommandations du Professeur Didier Pitter, spécialiste en prévention des infections aux Hôpitaux universitaires de Genève. Un rappel à la prudence bienvenu avant de profiter des joies de l'eau chlorée. Voici les points qu'il faut retenir de son exposé.

L'eau stérile, cela n'existe pas. Ce qui n'est pas un problème en soi tant que le taux de concentration des bactéries ne dépasse pas un certain seuil.

Les principales bactéries que l'on peut retrouver dans l'eau sont issues des peaux mortes, de l'urine, voire de la matière fécale, que peuvent laisser derrière eux certains nageurs, notamment les plus jeunes.

Les troubles digestifs surviennent surtout lorsque l'on boit la tasse, dans les 24 ou 48 heures qui suivent. Prudence donc pour les nageurs incertains ou turbulents.

Les otites ne sont pas imputables directement à l'eau des piscines, mais à la simple humidité résiduelle qui peut demeurer après un bain. Bien se sécher les oreilles est donc primordial.

Verrues et mycoses ne se contractent pas aux abords des bassins, mais dans les vestiaires. Responsables : les virus et champignons ramenés par les baigneurs avant la douche. Une solution : les sandales ou les claquettes.

 

L'odeur du chlore trompeuse

Si l'odeur du chlore peut faire croire à la propreté du bassin, cette intuition est totalement trompeuse. En effet, comme le fait remarquer Le Point, le chlore combat les déchets corporels. Plus l'eau sent cet agent désinfectant, plus elle est en fait sale.  

Les habitudes des nageurs sont à l'origine de cette contamination des piscines. Même les plus connus ne respectent pas forcément les règles d'hygiène, comme le confiait Laure Manaudou au Parisien : " A 6h30 du matin, on ne pense pas à se laver."

 

En France, les règles sanitaires des piscines obéissent à des normes très strictes, récapitulées ici.

 

Vidéo : il plonge dans la piscine, elle était gelée

Un chien décapité dans une piscine de Bordeaux

Le Suisse veut interdire le sexe dans ses piscines

Vous aimerez aussi

Etats-Unis Elle se fait retirer 14 vers de l'oeil
Vidéo Paris : la vidéo choquante d'un agent de propreté sur la prolifération de rats
Santé Mexique : un adolescent opéré pour un ver parasite dans son œil

Ailleurs sur le web

Derniers articles