En images : ces requins qui rôdent dans les eaux françaises

Un requin-tigre.[AFP]

L’échouage d’un requin-féroce à Pénestin (Morbihan) samedi, vient rappeler que les eaux françaises demeurent relativement fréquentées par différentes espèces de requins.

 

Et si la majorité des requins "français" sont inoffensifs pour l’homme, les plages de France métropolitaine ont toutefois été, ces 30 dernières années, le théâtre de plusieurs attaques, toutes non mortelles.

La dernière en date remonte à l’année 1986 et était survenue dans le golfe du Lion lorsqu’un requin bleu s’était attaqué à la jambe d’un touriste à Gruissan (Aude).

Le calme relatif des requins de métropole tranche avec la froideur de ceux de l'océan Indien. Ainsi, on dénombre pas moins de 5 attaques mortelles survenues en deux ans sur l'île de la Réunion.

Celle du 15 juillet dernier, a coûté la vie à une adolescente de 15 ans dévorée par un requin qui appartiendrait, selon toute vraisemblance, à l'espèce des requins-bouledogue.

 

 

 

Un nageur néo-zélandais dévoré par un grand requin blanc

Vidéo : un requin mako géant pêché en Californie

Les mystères du grand requin blanc enfin dévoilés

Les 10 animaux les plus dangereux pour l'homme

Un surfeur tué par un requin à La Réunion

Un surfeur dévoré par un requin en Australie

 

À suivre aussi

animaux Les animaux reconnus comme "doués de sensibilité" ?
animaux Un requin s'échoue sur les côtes bretonnes
Etats-Unis Vidéo : en skateboard, il se fait tracter par des pitbulls

Ailleurs sur le web

Derniers articles