COP21 : le Bluetram s'élance sur les Champs-Elysées

Six Bluetram sont expérimentés à l'occasion de la COP21. [ISA HARSIN/SIPA]

Le Bluetram, un tramway nouvelle génération, a été inauguré mardi par la maire de Paris, Anne Hidalgo, Elisabeth Borne, la PDG de la RATP, et Vincent Bolloré, le président du groupe Bolloré, dont la filiale Blue Solutions a développé le service.

Ce véhicule 100 % électrique est expérimenté sur les Champs-Elysées en pleine COP21, jusqu’au 30 janvier prochain. Fonctionnant sans rail ni caténaire – il roule sur des pneus –, il n’a nécessité aucuns travaux d’infrastructure lourde. De quoi rendre le dispositif dix fois moins coûteux pour une collectivité qu’un tramway classique.

Six Bluetram, longs de 6 mètres et pouvant accueillir une vingtaine de passagers, circulent maintenant tous les jours de 13h à 21h. Les voyageurs peuvent monter à bord gratuitement dans neuf stations entre Charles-de-Gaulle Etoile et la place de la Concorde.

Un temps de recharge record

Le véhicule profite par ailleurs de chaque montée et descente des usagers pour recharger ses supercapacités. A chaque station, un bras télescopique vient en effet se connecter au Bluetram, afin de lui fournir l’électricité nécessaire, en une vingtaine de secondes. Si bien que le tramway peut très bien circuler en continu 24h/24 sans avoir à retourner au dépôt. En outre, trois autres formats qui ne sont pas en démonstration dans la capitale (12, 18 et 24 mètres de long), tous fabriqués en Bretagne, peuvent être proposés aux villes afin d’adapter l’offre à leurs besoins.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles