Une manivelle envoyée par mail sur l'ISS

Une manivelle envoyée par mail sur l'ISS grâce à une imprimante 3D.[Nasa/AFP/Archives]

Le temps des longues et coûteuses missions pour délivrer une pièce sur la Station spatiale internationale (ISS) est désormais révolu. Maintenant, il suffira d’envoyer un mail.

 

Cette prouesse, on la doit à l’installation en novembre dernier d’une imprimante 3D spécialement conçue pour fonctionner sans pesanteur. Si plusieurs objets avaient déjà été créés grâce à ce procédé, Barry Wilmore l’a utilisé afin de se procurer une manivelle qui lui manquait.

Sa demande transmise à la société Made in Space, concepteur de la machine, l’objet a préalablement été fabriqué sur Terre par une imprimante identique à celle se trouvant sur l’ISS. Après plusieurs essais, le fichier conçu par un logiciel 3D a ensuite été envoyé par mail à l’astronaute, qui s’est employé à recréer la manivelle dans l’espace.

En tout et pour tout, cette opération, de la demande de Barry Wilmore à la création de l’objet, aura duré moins d’une semaine. Et si l’impression a mis quatre heures cette fois-ci, cela ne pourrait mettre qu’une à deux heures dans un futur proche. De quoi révolutionner le système d’approvisionnement de l’ISS.

 

Expérimentation

Le 25 novembre dernier, la NASA révélait qu’un objet issu d’une imprimante 3D avait été fabriqué pour la première fois dans l’espace. Il s’agissait d’un petit rectangle en plastique blanc sur lequel on pouvait lire "Made in space. Nasa "

Si cette création n’avait rien d’utile en soit, elle a prouvé que la machine pouvait imprimer en absence de pesanteur

 

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles