Revivez la conférence de la Nasa sur la découverte d'eau salée à la surface de Mars

L'agence américaine tiendra ce lundi 28 septembre une conférence de presse.[NASA / AFP]

En annonçant jeudi avoir réalisé une découverte majeure à propos de Mars, la Nasa a suscité une attente rarement vue parmi les passionnés d'astronomie mais aussi le grand public. L'agence américaine tiendra ce lundi 28 septembre une conférence de presse lors de laquelle elle révélera la nature de sa découverte. Vous pourrez la suivre ici dès 17h30, heure française.

 

 

18h30 : Merci à tous d'avoir suivi ce Live, nous vous souhaitons une bonne soirée sur notre bonne vieille planète Terre.

 

18h29 : c'est la conclusion. "Nous sommes dans un voyage vers MArs. Et a chaque fois que nous apprenons quelque chose de nouveau sur Mars, elle devienbt plus intéressante. Nous avons commencé une nouvelle mission vers Europa, et d'autres découvertes sont à venir".

 

18h27 : pour les anglophones la Nasa a concocté un résumé de ce qu'il fallait retenir de la conférence.

 

 

 

18h25 : La conférence touche bientôt à sa fin. Pour résumer, cette découverte ouvre des perspectives extraordinaires. Cela signifie que la vie peut ou a pu exister sur Mars. Cela ouvre également des possibilités concernant l'exploration humaine de la planète rouge, puisque les futurs astronautes pourraient utiliser cette eau pour fabriquer de l'oxygène ou de l'eau potable.

Le "mystère de Mars" n'est toutefois pas totalement résolu. La Nasa a repéré quatre endroits où pourrait se trouver de l'eau liquide. Reste à savoir d'où elle vient, et en quelle quantité elle se trouve sous la surface. L'hypothèse d'un réseau hydrolique complexe abritant des formes de vie est posée. Mais les futures missions martiennes devront déterminer ce qu'il en est vraiment.

 

18h16 : un journaliste évoque la possibilité de cultiver sur Mars. La Nasa compare toutefois Mars aux sommets de l'Himalaya, où l'atmosphère est faible et les conditions ne permettent pas de faire pousser des plantes. En revanche, il sera possible de construire des serres dans lesquelles l'ont pourra cultiver. 

 

18h13 : "Si nous allons sur une autre planète, nous tenterons de ne pas contaminer l'environnement", explique la Nasa, qui évoque directement l'envoi de missions habitées sur la planète rouge.

 

18h09 : La Nasa a publié un tweet dans lequel elle donne les détails de cette incroyable découverte.

 

 

18h07 : un journaliste interpelle la Nasa sur le fait que la présence d'eau salée peut laisser entrevoir la possiblité de voyages habités, en fabriquant de l'eau potable une fois sur place, et de l'oxygène. "Il y a beaucoup de ressources sur Mars, c'est un lieu d'habitat potentiel pour l'Homme", explique Jim Green.

 

18h05 : la Nasa prévoit de forer le sol lors d'une prochaine mission en 2018, pour tenter de trouver de la vie. Et en 2020, de nouvelles recherches auront lieu. Mais ce n'est qu'un début, annonce la Nasa, qui imagine déja des vols habités. "Ces résultats excitants nous encouragent à explorer Mars à l'avenir", explique Jim Green. 

 

18h02 : il y a de fortes chances qu'il y ait de la vie sous la surface de Mars, par exemple dans d'éventuels réseaux hydroliques sous-terrains, explique la Nasa.

 

18h : on passe aux questions des journalistes. Pensez-vous qu'il y ait de la vie sur Mars ? Réponse : "quand vous regardez la Terre, partout ou il y a de l'eau liquide il y a de la vie. Nous n'avons pas répondu à cette question, mais la présence d'eau est deja un élément indispensable".

 

17h57 : la Nasa va à présent revenir sur les implications de la présence d'eau. Elle constitue un élément indispensable à la vie. La Nasa en conclut que Mars est beaucoup plus accueillante pour l'Homme que ce que l'on croyait.

 

17h56 : Luju Ojha détaille l'influence de la température de l'air sur l'eau sur la planète Mars. 

 

17h51 : la Nasa a annoncé la découverte d'eau salée sur Mars sur Twitter

 

 

 

17h49 : les scientifiques montrent une carte en 3D illustrant la présence de stries crées par l'eau liquide.

 

17h46 : Mars reconnaissance a identifié des preuves de "minéraux hydratés" appelé perochlorates qui ont formé des traces à la surface de Mars, expliquent les scientifques. Certains de ces perochlorates peuvent éviter à l'eau de geler même à de très basses températures. 

 

17h40 : Pour la première fois, nous avons des preuves concrètes de la présence d'eau sur Mars, explique Michael Meyer.

 

17h38 : Nos rovers ont découvert qu'il y avait beaucoup plus d'humidité dans l'air que ce que l'on croyait. Nous annonçons aujourd'hui qu'il y a de l'eau liquide sur Mars.

 

17h31 : la conférence va débuter.

 

17h29 :  la présence d'eau salée à l'état liquide a des implications énormes. Cela pourrait non seulement avoir permis l'apparition de la vie sur Mars, mais également permettre à l'Homme d'y vivre un jour.

 

17h27 : la conférence de presse va commencer sous peu. Va-t-elle confirmer la présence d'eau salée à l'état liquide sur Mars ?

 

17h24 : l'AFP a repris à son tour l'information dans une dépêche, faisant état d'une étude publiée par des scientifiques américains et français : "Des scientifiques américains et français déclarent avoir trouvé des signes, dans ces traces, de la présence de sels minéraux "hydratés", qui ont besoin d'eau pour leur formation. Ces résultats, obtenus grâce aux images fournies par la NASA, "appuient fortement l'hypothèse" de la présence d'eau liquide sur Mars et ce, de nos jours, conclut l'étude parue dans la revue Nature Geoscience".

 

17h18 : le Guardian et la NBC pourraient bien avoir vendu la mèche avant même le début de la conférence. Selon les deux médias anglo-saxons, l'annonce concernerait bien la découverte d'eau salée à l'état liquide à la surface de Mars. Attendons toutefois confirmation par la Nasa. 

 

17h14 : une autre hypothèse crédible, même s'il ne s'agit pas à proprement parler d'une découverte, pourrait être l'annonce d'une mission habitée sur Mars. En 2013, des experts de la Nasa estimaient que cela serait possible d'ici à vingt ans. Si on imagine mal l'agence spatiale avoir résolu tous les obstacles à ce type de périple (pression intra-cranienne, radiations, retour sur Terre...), des progrès peuvent avoir été réalisés, permettant d'envisager une mission plus tôt que prévu.

 

17h12 : La Nasa pourrait résoudre le mystère autour de la disparition de l'atmosphère de Mars. Elle pourrait ainsi confirmer la théorie de certains chercheurs selon laquelle elle se serait "évaporée" par le haut, dans l'espace, et non par le sol.

 

17h09 : La présence d'organismes vivants sur Mars est l'hypothèse la plus excitante. Sans aller jusqu'à la présence de Martiens, qui fait rêver tous les fans de science-fiction, l'agence américaine pourrait mettre au jour un signe de vie. Bactérie, structure microbienne, micro-organisme... Cette découverte changerait la face de notre monde.

 

17h07 : récapitulons répidement les différentes annonces possibles.

La plus probable, au vu des participants à la conférence et considérant les dernières découvertes de la Nasa, concernerait la présence d'eau liquide à la surface de Mars. Des traces liquides avaient été repérées grâce aux images de la sonde Mars Reconnaissance Orbiter de la Nasa, en orbite autour de la planète rouge. Elles proviendraient d'une source encore inconnue. La présence d'eau liquide sur la planète rouge entraînerait la quesiton suivante : a-t-elle pu favoriser l'apparition de la vie ?

 

17h01 : dans l'un des ses derners tweets, il y a une heure, la Nasa fait encore du teasing. "Mars vient de devenir plus intéressante", écrit l'agence spatiale américaine.

 

 

16h55 : en attendant le début de la conférence, dans un peu plus d'une demi-heure maintenant, faisons un petit tour sur Twitter, où spéculations et blagues vont bon train au sujet de la fameuse découverte de la Nasa. 

 

 

 

 

 

 

 

 

16h47 : Jim Green, directeur de la science planéraire au siège de la Nasa. Il est charge de superviser l'ensemble des recherches sur les autres planètes depuis 2006. Diplômé de Physique Spatiale,il est l'auteur de près d'une centaine d'articles de référence portant notamment sur les différents aspects des magnétosphères de la Terre et de Jupiter. Il est également spécialiste des systèmes de données et des réseaux, ayant dévelppé des outils permettant aux scientifiques du monde entier de communiquer entre eux. 

 

16h39 : Mary Beth Wilhelm, du centre de recherche Ames de Moffett Field et de l'Institut de Technologie de Georgie. Entré à l'agence spatiale à seulement 16 ans, elle travaille pour le Laboratoire Mars Science de Curiosity. Titutlaire d'un diplome de Géologie et de Sciences planétaires, elle a étudié la géologie de Mars et la préservation de biomarqueurs chimiques dans des environnement analogues à Mars comme le désert de l'Atacama. 

A la Nasa, elle est ainsi chargée d'interpréter les données récoltées sur Mars, notamment par Curiosity, afin de repérer des traves éventuelles de vie. La piste de la présence de vie sur Mars, au moins dans le passé, semble ainsi crédible.

 

16h27 : Alfred McEwen, responsable de la recherche sur l'imagerie scientifique à haute résolution à l'UNiversité de Tucson, en Arizona. Comme nous l'avons dit précédemment, il a co-publié un article sur la présence d'eau liquide sur Mars avec Lujendra Ojha.Son travail consiste notamment à étudier Mars pour trouver les meilleurs endroits pour l'atterrissage des sondes, les lieux où elles seront le plus à même de découvrir des choses intéressantes. Il est aussi chargé de la collecte de roches sur la planète rouge.

Sur le site de la Nasa, il écrit la chose suivante à propos de la découverte éventuelle de vie sur Mars : "la recherche de la vie sur Mars nous aidera peut être à changer, à nous rendre meileurs en nous faisant prendre conscience de la rareté de la vie". 

 

16h19 : Lujendra Ojha, de l'Institut de Technologie d'Atlanta. L'annonce la plus importante pourrait venir de lui. En 2011, à seulement 21 ans, il avait été à l'oorigine de la découverte sur Mars de cratères dont la formation suggérait l'existance d'eau salée liquide sur Mars durant les mois les plus chauds. Dans un l'article qu'il avait publié dans la revue Science avec un autre scientifique participant à la conférence, Alfred McEwen, il suggérait qu'il pourrait même y avoir un quantité étonnament importante d'eau liquide près de la région située à l'équateur de la planète Mars.     

Sa présence, ainsi que celle de Alfred McEwen, pourrait donc suggérer que la Nasa s'apprête à annoncer qu'elle a trouvé de l'eau liquide sur Mars.

 

16h11 : Michael Meyer, scientifique en charge du programme d'exploration de Mars à la Nasa. Il supervise les recherches sur Mars, après avoir été en charge des recherches sur l'astrobiologie pour l'agence spatiale. A noter qu'il est titulaire d'un doctorat et d'un master en océanographie à l'université de Texas A&M. Un indice sur le fait que la Nasa va annoncer la preuve de la présence d'océans primitifs sur Mars

 

16h05 : la liste des participants à cette conférence pourrait toutefois donner quelques indications. Hormis Jim Green, directeur de la science des planètes au siège de la Nasa, plusieurs spécialistes de différents domaines prendront la parole. En attendant le début de la confénrence, nous allons nous pencher sur leurs profils. 

 

15h55 : le communiqué de la Nasa annonçant la conférence de presse donne peu de précisions, évoquant simplement "une découverte scientifique majeure".

"La Nasa va détailler une découverte scientifique majeure liée à l'exploration de Mars en cours lors d'une conférence de presse à l'auditorium James Webb, au siège de la Nasa à Washington", peut-on y lire.

 

 

 

 

 

 

 

 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles