Une étoile mystérieuse intrigue les scientifiques

L’astre KIC 8462852 n’a rien de commun.[geralt / Pixabay]

Observée pour la première fois en 2009, l’étoile KIC 8462852 laisse les scientifiques perplexes. Et une nouvelle thèse la concernant pourrait bien tout chambouler.

Il faut dire que l’astre n’a rien de commun. Depuis quatre ans, la luminosité de celui-ci décroit régulière, puisqu'il a perdu 0,9% de son éclat durant cette période. Les théories les plus répandues étaient que cette perte de luminosité était due à la présence de fragments de comètes autour de l’étoile ou que l’astre disposait d’une forme et d’une rotation inhabituelles, causant un obscurcissement gravitationnel.

A lire aussi : La Chine termine la construction du plus grand télescope du monde

Pourtant, selon une thèse publiée sur arXiv, et qui confirme une autre théorie déjà avancée, cela pourrait être tout à fait autre chose. Cette théorie, soutenue par des scientifiques et de nombreux observateurs, affirme que ces variations de lumière – qui peuvent s’élever à 20% de perte d’éclat par moment – seraient dues à la présence de structures extraterrestres devant l’astre. Il s’agirait plus précisément d’un amas de panneaux solaires que l’on appelle essaim de Dyson.

La thèse sous-entend que cette civilisation extraterrestre avancée récolterait l’énergie solaire émise par l’étoile. Il faudra attendre le lancement du télescope spatial James Webb pour connaître le fin mot de l’histoire. Et pourquoi pas vérifier la présence ou non d’aliens près de KIC 8462852.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles