Le PSG leader provisoire après avoir battu Toulouse

La joie des joueurs parisiens après le but d'Adrien Rabiot.[Franck Fife / AFP]

Le Paris SG s'est installé pour la première fois de la saison dans le fauteuil du leader de la Ligue 1, en dominant facilement Toulouse (3-1) avec notamment un doublé d'Adrien Rabiot, samedi au Parc des Princes lors de la 26e journée.

 

Le double champion de France n'a qu'un point d'avance sur Lyon, qui reçoit Nantes dimanche, et trois sur Marseille, en déplacement à Saint-Etienne. Mais cette position a tout de même une grosse portée symbolique pour le favori de la L1, qui avait jusqu'ici gâché toutes les occasions d'occuper les sommets du classement.

Quatre jours après le nul concédé face à Chelsea (1-1) en 8e de finale aller de Ligue des champions, Paris n'a pas spécialement brillé, mais il s'est placé à un rang beaucoup plus conforme à sa puissance financière et au statut de ses joueurs achetés à prix d'or.

 

Remettre les choses à l'endroit

C'était bien là l'essentiel pour Laurent Blanc : remettre les choses à l'endroit sur le plan national, alors que l'avenir européen du club de la capitale est loin d'être assuré, au grand dam des propriétaires qataris.

Timide et manquant particulièrement de dynamisme durant près d'une mi-temps, les Parisiens ont fait la différence sur deux actions de classe, toutes deux conclues par Rabiot, d'abord un enchaînement collectif à une touche de balle (27e) puis une inspiration de Javier Pastore (47e).

 

Le PSG n'a pas vacillé

Même si Wissam Ben Yedder a retrouvé le chemin de filets après plus de trois mois de disette pour réduire le score de la tête (50e), le PSG n'a cette fois pas vacillé, contrairement au scénario incroyable vécu il y a une semaine face à Caen (2-2) avec un match terminé à 9 contre 11 et deux points perdus dans les dernières minutes. Et c'est Thiago Silva, en bon capitaine, qui a douché définitivement les espoirs du Téfécé (73e).

Paris était pourtant très diminué avec quatre blessés (Lucas, Thiago Motta, Yohan Cabaye, Serge Aurier) et deux suspendus (David Luiz, Marco Verratti) et Laurent Blanc avait révélé vendredi n'avoir que 13 joueurs professionnels sous la main. Mais la victoire était primordiale dans la course au titre et le PSG a donc fait le nécessaire pour s'éviter un dénouement fâcheux et un 11e nul en championnat, qui aurait été une aubaine de plus pour le duo Lyon-Marseille.

 

La renaissance de Thiago Silva

Zlatan Ibrahimovic, sur un tir enroulé (55e), puis Edinson Cavani (57e) et Lucas Digne (75e), de la tête, ont ainsi manqué d'un rien de corser l'addition.

Le retour en grande forme de Thiago Silva constitue l'autre bonne nouvelle pour Paris. Impérial dans les duels, propre techniquement, le défenseur brésilien, dont le public du Parc a scandé le nom à plusieurs reprises, semble avoir évacué la grosse déception du Mondial-2014 à la maison et enchaîne les prestations de classe. Une renaissance qui arrive au meilleur moment pour le PSG, à l'image de ce succès.

 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles