Ibrahimovic réitère ses excuses

Zlatan Ibrahimovic était très en colère contre l'arbitrage du match Bordeaux-Paris [NICOLAS TUCAT / AFP]

La star du Paris SG Zlatan Ibrahimovic a réitéré ses excuses publiques, lundi, au lendemain de ses déclarations sur l'arbitrage et la France -- "pays de merde", entre autres -- et appelé à ne pas "déformer ses propos", dans une vidéo diffusée par le club de la capitale.

 

"Premièrement, je ne visais pas les gens (d'ici). J'étais très énervé à ce moment-là. Aux gens qui se sont sentis blessés, qui ont mal pris mes propos, si c'est le cas, je veux m'excuser auprès d'eux. Je n'ai aucun problème avec ça (m'excuser) parce que je suis un homme d'honneur", a déclaré Ibrahimovic dans une vidéo enregistrée au Parc des Princes et diffusée aux médias.

"Je crois aussi que les Français sont suffisamment intelligents pour comprendre la situation. Encore une fois, ceux qui se sont sentis offensés, je n'ai aucun problème pour leur présenter des excuses", a-t-il ajouté. Dans la fin de son allocution, Ibrahimovic a par ailleurs demandé à ne pas mal interpréter ses paroles. "Ne déformez pas mes propos, il ne s'agissait que de football, alors parlons de cela. Parce que le football ici est ce qu'il y a de plus important pour moi".

 

Commission de discipline jeudi

"Je respecte les gens qui me respectent, j'ai eu très bel accueil depuis que je suis arrivé ici (en France), et j'y suis très heureux. Chaque jour, depuis que je suis à Paris, je passe de très bons moments. Je n'ai pas de regrets depuis que je suis ici et personne ne me fera changer d'avis. Depuis le premier jour de mon arrivée ici, j'ai passé de bons moments, et il y en aura d'autre", a-t-il conclu.

Dimanche en fin d'après-midi, au terme de la défaite de Paris à Bordeaux (3-2), "Zlatan" avait tenu des propos injurieux dans les travées du stade Chaban-Delmas. "En 15 ans, je n'ai jamais vu un tel arbitre. Dans ce pays de merde. Ce pays ne mérite pas le PSG", avait lâché l'attaquant du Paris SG, avant de s'excuser une première fois peu après par le biais d'un communiqué dimanche soir.

 

"Des limites à ne pas et ne plus franchir"

Alors que la commission de discipline de la Ligue de football professionnel étudiera jeudi le cas de l'attaquant du PSG, le SAFE, syndicat des arbitres de football d'élite, s'est notamment dit indigné par le dérapage d'Ibrahimovic, soulignant qu'il y avait "des limites à ne pas et ne plus franchir".
   

 

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles