Blaise Matuidi : "Tout faire pour se qualifier"

Blaise Matuidi, le 5 avril 2015.[BORIS HORVAT / AFP]

Les défis s’enchaînent pour Blaise Matuidi et le PSG. Après avoir soulevé la Coupe de la Ligue, samedi, les Parisiens retrouvent mercredi soir Barcelone en quarts de finale aller de la Ligue des champions. Et pour le milieu parisien, parrain de la Danone Nations Cup, la qualification est possible face aux Catalans, qui les avaient éliminés en 2013. Mais que les hommes de Blanc avaient battu en poules cette saison (3-2).

 

Vous affrontez une nouvelle fois le Barça avec un esprit de revanche ?

Oui et non. Ils nous ont éliminés, il y a deux ans, au même stade de la compétition. Mais maintenant, il va falloir créer l’exploit, comme lors de la phase de poules (3-2), même s’ils partiront favoris.

 

Mais vous avez montré que vous ne faisiez plus aucun complexe...

On a démontré lors des matchs précédents que l’on pouvait rivaliser, voire gagner contre les grosses équipes. A nous de mettre tous les ingrédients pour l’emporter. Même si le Barça, ce n’est pas forcément le meilleur des tirages.

 

 

En cas de qualification, vous serez favoris au titre final ?

Si on veut gagner la Ligue des champions, il faut tout faire pour se qualifier. On n’a pas peur de dire que l’on veut le titre, et  on va tout mettre en œuvre pour réussir cet immense défi.

 

A titre personnel, vous avez un autre défi : être parrain de la Danone Nations Cup, qui se déroule ce week-end à Evian.

Pour moi, c’est un plaisir et un honneur. Je suis vraiment heureux et fier d’être le parrain de cette compétition et de voir les jeunes pousses, les futurs grands de demain la disputer. J’ai toujours voulu donner l’exemple aux jeunes.

 

Cela vous aurait plu de la disputer ?

Bien sûr. Ce n’est pas donné à tout le monde. En plus c’est comme une Coupe du monde. Je n’ai pas eu cette chance. Alors aujourd’hui mon plus grand plaisir c’est d’en être le parrain.

 

Qu’est-ce que vous donnez comme conseil à ces futurs champions ?

De prendre du plaisir. Car à cet âge-là c’est avant tout un plaisir. Se respecter aussi et être fair-play. C’est les trois grandes lignes à suivre. Après le reste, ce sont des jeunes qui vont travailler pour devenir des champions. Mais c’est à eux de jouer.

 

D'encadrer ces jeunes, ça peut vous donner l'envie de devenir entraîneur un jour ?

C’est très loin ça. J’ai le temps d’y penser. Déjà être parrain, c’est super. Après être entraineur, j’ai encore le temps d’y penser. Et c’est encore autre chose.

 

Leur donnez-vous des secrets que vous détenez ?

Non. Il faut savoir qu’à cet age la ils sont déjà doués. Moi je parle surtout au niveau de l’état d’esprit car c’est très important, il faut etre irréprochable à ce niveau là.

 

 

 

La carrière de Matuidi en chiffres :

3 clubs professionnels connus durant sa carrière (Troyes, Saint-Etienne, PSG).

4 buts inscrits en Ligue des champions dans sa carrière (dont deux face au Barça).

6 titres remportés dans sa carrière : deux titres de Ligue 1, deux Coupes de la Ligue et deux Trophées des Champions.

210 matchs disputés avec le PSG toute compétition confondue depuis 2011 (dont 26 matchs de Ligue des champions).

 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles