Ligue des Champions : les Bavarois pour l'exploit

Pep Guardiola, entraîneur du Bayern Munich. [ARCHIVES / AFP]

Défaits 3-0 à l'aller, le Bayern Munich reçoit le FC Barcelone ce mardi 12 mai en demi-finale retour de la Ligue des champions. Avec pour objectif de créer l'exploit...

 

Comment inscrire trois buts au minimum sans en encaisser ? Depuis une semaine cette question doit trotter dans les esprits des joueurs du Bayern Munich. Défait 3-0 à l’aller, le club bavarois reçoit ce soir le FC Barcelone, en demi-finale retour de la Ligue des champions avec pour objectif de réaliser ni plus ni moins qu’un miracle.

Pour y parvenir les coéquipiers de Philipp Lahm devront montrer le même visage que lors des 75 premières minutes du match aller, avant que Messi ne sorte de sa tanière, tout en étant réalistes devant le but.

Mais le Bayern, qui vient de subir sa quatrième défaite de rang toutes compétitions confondues – une première depuis octobre 1991 –, est toujours privé du duo Ribéry-Robben sans compter que son attaque (Lewandowski, Müller et Götze) est à la peine ces dernières semaines. Il faudra donc retrouver le chemin des filets.

Néanmoins, si les Munichois doivent impérativement marquer, ce n’est pas pour autant qu’ils partiront à l’abordage dès le début de la rencontre. "Si on ne pense qu’à marquer des buts, on perdra, comme l’an dernier contre le Real, a prévenu Pep Guardiola. Il faut être patient, avant tout bien défendre, essayer de contrôler le jeu, avoir la possession du ballon, se créer des occasions et les mettre au fond".

 

 

L’Allianz Arena comme forteresse

L’entraîneur espagnol qui a indiqué qu’il serait encore en poste la saison prochaine, espère que jouer à domicile face à son ancien club fera pencher la rencontre en leur faveur. A l’Allianz Arena, les Munichois ont en effet de très beaux souvenirs surtout lors de la phase éliminatoire ces dernières semaines. En huitièmes de finale retour, les Allemands ont terrassé le Shakhtar Donetsk (7-0) avant de réitérer en quarts de finale retour face à Porto (6-1). Poursuivre la série ne leur déplairait pas.

Toutefois les Barcelonais apparaissent beaucoup plus puissants que les Ukrainiens et les Portugais. Avec un Lionel Messi stratosphérique à l’aller avec deux buts et qui voudra consolider sa première place au classement des buteurs cette saison (10 buts) et de l’histoire de la C1 (77),  le Barça semble intouchable. A moins que...

 

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles