Mais où va donc Marseille ?, par Pierre Ménès

Pierre Ménès, chroniqueur de Direct Matin. [MERIADECK POUR DIRECT MATIN]

Il y a un an, Vincent Labrune assimilait son projet pour l’Olympique de Marseille à celui du club allemand du Borussia Dortmund. En clair, un recrutement français en investissant sur de jeunes espoirs français. Un an plus tard, le fameux projet «Dortmund» a pris un sérieux coup dans la carafe.

 

Sur le plan des résultats, le club olympien a échoué. Quatrième du dernier championnat de France, après avoir été un brillant et offensif champion d’automne, éliminé piteusement aux premiers tours des deux coupes nationales à Rennes (Coupe de la Ligue) et Grenoble (Coupe de France), Marseille a donc fini la saison avec un trou important, pour être aimable, à résorber sur le plan financier. Autant dire que pour passer sans encombre l’examen de la DNCG, l’OM devait se délester de quelques éléments.

L’échec du transfert de Gianni Imbula à l’Inter Milan a donc contraint le club olympien à céder Dimitri Payet à West Ham pour 15 millions d’euros parce que le club londonien payait cette somme en une seule fois. Imbula a depuis été vendu, et très bien, au FC Porto pour plus de 20 millions d’euros. Avec les départs libres de Jérémy Morel (Lyon), André-Pierre Gignac (Tigres de Monterrey) et André Ayew (Swansea), Marseille a également fait de grosses économies sur le plan salarial.

 

D’autres départs à venir ?

Sportivement, c’est évidemment bien plus compliqué, puisque l’OM vient de perdre près de 50 % de son équipe type. Et ce n’est peut-être pas fini. Lyon et Jean-Michel Aulas draguent Nicolas Nkoulou sans cesse. Steve Mandanda a de vraies envies d’ailleurs et pourrait bénéficier d’un jeu de chaises musicales si David De Gea venait à signer au Real Madrid.

Sans oublier Rod Fanni dont le contrat est arrivé à son terme. Sur le plan des sous, l’OM a bien travaillé. Sportivement, c’est beaucoup plus flou, voire inquiétant. D’autant que Marcelo Bielsa n’est toujours pas rentré de ses vacances décalées en Argentine. Il n’y a pas lieu de s’inquiéter – même si on peut trouver ça un rien folklorique – de cette absence. Certes, Bielsa n’a toujours pas prolongé son contrat, mais il est toujours lié au club phocéen pour une saison.

Mais on se doute qu’«El loco» ne doit pas être très ravi de ce qui se passe dans son club. Surtout que côté arrivées, ce n’est pas la folie. On dit que Lucas Ocampos et Karim Rekik, qui se sont officiellement engagés hier, faisaient partie de sa short list. Mais dans short list, il y a short. Et tout ça paraît, pour l’heure bien court. Et pas spécialement rassurant.

 

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles