Running : apprendre à choisir les bonnes chaussures

Confort, légèreté, amorti... La chaussure fait le runner.[Dimitri Iundt / Kalenji]

Le choix d’une paire de chaussures dans le cadre d’une épreuve est la priorité du coureur. Plusieurs paramètres sont à prendre en compte. Prévoit-on une course de courte ou longue distance ? Que recherche-t-on comme caractéristiques ? Certains modèles restent incontournables.

 

Taillées pour le marathon
c_asics_0.jpg
[Crédits : Asics]
 
Partenaire officiel du Schneider Electric Marathon de Paris, l’équipementier Asics sort, comme chaque année, un modèle «spécial marathon». La petite dernière de la marque japonaise est multicarte puisqu’elle convient aussi bien aux entraînements qu’aux séances de renforcement musculaire et à la préparation physique. Dynamique, ce modèle privilégie la foulée dite naturelle. Il permet d’alterner séances courtes ou sorties longues comme le marathon en offrant à la fois un grand confort et une meilleure relance
33- DFA édition spéciale Marathon de Paris, Asics, 110 €.
 
 
L'alliée des situations intenses
01_c_adidas.jpg
[Crédits : Adidas]
 
La marque allemande Adidas l’a annoncé comme «la meilleure chaussure de running jamais créée». Avec ce message plus que prometteur, l’Ultra Boost a déjà fait largement parlé d’elle. Mais qu’en est-il sur le terrain ? Le retour est plus que favorable. Grâce à sa technologie BOOST, ce modèle bénéficie d’une restitution d’énergie optimisée. Outre son confort, l’Ultra Boost offre un soutien important qui lui permet de s’adapter parfaitement aux sorties intenses et soutenues.
Ultra Boost, Adidas, 180 €.
 
 
Légèreté de rigueur
c_skechers_0.jpg
[Crédits : Skechers]
 
Le modèle de running léger est surtout destiné aux coureurs cherchant la performance. Sa technologie M-Srike favorise une attaque du médio-pied tout en offrant un amorti et une protection efficaces contre les chocs grâce à sa semelle intermédiaire en Resalyte. Cette chaussure conviendra plus particulièrement aux profils légers. Elle est aussi bien conseillée pour les compétitions que pour l’entraînement, lors de sorties courtes et rapides, sur piste ou macadam. A privilégier pour les coureurs rapides
Go Run 4, Skechers, 94,95 €.
 
 
Amorti et réactivité
c_hoka.jpg
[Crédits : Hoka]
 
Au premier abord, cette chaussure tranche avec les autres modèles, notamment en raison de sa semelle démesurée. Et pourtant, la Conquest 2 de Hoka est une chaussure étonnante qui associe réactivité et dynamisme quasi-parfaits. Elle facilite le déroulé naturel du pied, ce qui réduit la fatigue et incite à allonger la foulée pour augmenter son allure. Sa semelle assure une protection très efficace contre les chocs. 
Conquest 2, Hoka, 170 €.
 
 
Technicité made in France
c_kalenji.jpg
[Crédits : Kalenji]
 
La marque française Kalenji s’est frayé une place de choix dans le marché concurrentiel du running. Grâce à une cellule de recherche et développement très active 
et performante, l’équipementier conçoit aujourd’hui des modèles adaptés à tous les profils de coureurs. Cette Kiprun LD, qui associe les concepts exclusifs Arkstab et K-Ring, offre une bonne stabilité, permet une meilleure transition de la foulée, tout en contribuant à une meilleure absorption des chocs. Idéale pour un marathon.  
Kiprun LD, Kalenji, 89,95 €.

 

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles