Un nouvel indicateur pour mesurer les nuisances sonores

Une rue parisienne engorgée par les automobilistes.[JEAN AYISSI / AFP]

Après l’air, le bruit. Un indice des nuisances sonores devrait être créé en 2014 dans le cadre du projet Harmonica, ont annoncé ce matin l’observatoire francilien Bruitparif et le réseau lyonnais Acoucité.

«On travaille sur un indice qui soit correct scientifiquement mais en même temps vulgarisé pour le grand public», a expliqué Fanny Mietlicki, directrice de Bruitparif. Jusqu’à présent utilisé comme unité de pression acoustique, le décibel (dB) reste une notion floue pour beaucoup de Français. L’indice sera en revanche plus parlant grâce à une échelle de valeur allant de 1 à 10 avec un code de couleur adapté. Il prendra en compte les bruits de fond ou permanents ainsi que les pics sonores comme le passage d’un train ou le vrombissement d’une moto. Des études seront prochainement menées auprès des riverains à Lyon et en région parisienne. 
 
Ce projet permettra d’aider au développement de nouvelles solutions pour lutter contre le bruit. En France, de nombreux aménagements sont réalisés pour diminuer le volume sonore. Un revêtement spécial a notamment été installé récemment sur la chaussée du boulevard périphérique, près de la porte de Vincennes à Paris. « Cela a permis de gagner 5 décibels sur le niveau sonore auquel sont exposés les riverains », s'est félicité Bruitparif. Selon un récent rapport de l’Académie de médecine, deux Français sur trois sont gênés par le bruit.

À suivre aussi

Société Angleterre : plus de 1.000 personnes victimes d'esclavage moderne en 2018
Société #EnaZeda, le #metoo tunisien, secoue le pays
Société Russie : un homme accusait Apple de l’avoir rendu gay

Ailleurs sur le web

Derniers articles