Charlie Hebdo publie des caricatures de Mahomet

Charlie Hebdo La une de Charlie Hebdo.[Capture Twitter]

L'hebdomadadaire satirique Charlie Hebdo publie dans son numéro à paraître mercredi, en pages intérieures, des dessins représentant le prophète Mahomet, qui, selon son directeur Charb, "choqueraient ceux qui vont vouloir être choqués".

Ces dessins "choqueraient ceux qui vont vouloir être choqués en lisant un journal qu'il ne lisent jamais", a estimé son directeur, Charb, interrogé par iTélé. Il a estimé que les dessins publiés en page intérieure et en dernière page du journal ne sont pas plus provocants que d'habitude. "La liberté de la presse est-elle une provocation?", a-t-il demandé.

"Je n'appelle pas les musulmans rigoristes à lire Charlie Hebdo, comme je n'irais pas dans une mosquée pour écouter des discours qui contreviennent à ce que je crois", a encore dit le dessinateur. "Tout est parti d'une inquiétude des services français qui craignaient dans le contexte que Charlie fasse sa couverture avec une caricature de Mahomet. Il n'est en rien: la couverture représente un musulman lambda avec un juif lambda", a-t-il expliqué à l'AFP.

La couverture, signé Charb, représente un musulman dans un fauteuil roulant poussé par un juif orthodoxe, avec chapeau et papillote, sous le titre "Intouchables 2", allusion au film éponyme.

 

Le monde politique réagit

Les réactions n'ont pas tardé à l'annonce de Charlie Hebdo qui a indiqué que la sécurité de ses locaux allait être renforcée. "Je suis contre toutes les provocations, c'est clair, c'est net, surtout dans une période aussi sensible que celle-là", a déclaré Laurent Fabius dans l'après-midi au Caire. "Maintenant, il y a des lois en France, qui ne sont pas les mêmes que les lois ailleurs, qui permettent un certain nombre de choses et qui excluent un certain nombre de choses", a-t-il ajouté.

Jean-Marc Ayrault a affirmé mardi, "dans le contexte actuel", sa "désapprobation face à tout excès" et appelé à "l'esprit de responsabilité de chacun", à la veille de la publication par l'hebdomadaire satirique Charlie Hebdo de caricatures de Mahomet.

Le président du Conseil français du culte musulman, Mohammed Moussaoui, a appris avec "une profonde consternation" la publication mercredi par l'hebdomadaire Charlie Hebdo "de dessins insultants à l'égard du prophète de l'islam".

Vous aimerez aussi

A.G. Sulzberger, directeur de la publication du New York Times, le 23 avril 2018 à New York [ROB KIM / GETTY IMAGES NORTH AMERICA/AFP/Archives]
Etats-Unis «Fake news» : le patron du New York Times met Donald Trump en garde
Le garde du corps violent d'Emmanuel Macron, Alexandre Benalla, fascine Internet.
Bad buzz Alexandre Benalla, plus recherché sur Google que Mbappé et plus tweeté que « Je suis Charlie »
«Deschamps Élysées» en une du Corriere dello Sport, en Italie, le lendemain de la victoire des Bleus.
Mondial 2018 Victoire des Bleus : les unes de la presse étrangère

Ailleurs sur le web

Derniers articles