Le PV électronique, nouveau visage de l’amende

Nouveau système de PV électronique Nouveau système de PV électronique[POL EMILE/SIPA]

Ses machines ont changé le métier de pervenche. Indestat est l’une des premières sociétés en France à s’être lancé sur le marché du procès-verbal électronique (PVe).

Depuis que l’Etat a ouvert le marché aux sociétés privées en 2009, une dizaine de communes en France ont adopté son système. «Nous voulions simplifier et moderniser le travail de l’agent», explique David Barbelivien, le directeur général.

Deux minutes suffisent

«Grâce à un terminal sécurisé, les agents remplissent une fiche numérique. Les informations sont stockées dans l’appareil puis télétransmises au centre de traitement des contraventions de Rennes, qui envoie ensuite le PV au contrevenant», détaille-t-il. Avec ce système, la verbalisation prend deux fois moins de temps qu’avant.

Deux minutes suffisent pour enregistrer l’infraction. A la différence des deux autres entreprises du secteur, Indestat fournit également de petites imprimantes portables aux agents. Capables de délivrer un ticket, elles permettent de laisser une trace physique. «La loi n’oblige pas à en laisser une fois le PV électronique établi. Mais nous avons préféré apporter un minimum d’informations à l’automobiliste», précise Alexandre Marquer, président d’Indestat.

Autre particularité du système : il peut être utilisé pour le stationnement intelligent. Dans les communes partenaires, l’automobiliste se gare et envoie un SMS avec son numéro d’immatriculation pour être ensuite facturé. Les agents équipés des terminaux n’ont alors plus qu’à vérifier si le stationnement est bien payé.

www.indestat.com

À suivre aussi

YESPARK : L’appli qui permet de se garer chez le voisin
La minute mobilité YESPARK : L’appli qui permet de se garer chez le voisin
La mairie de Paris veut taxer les trottinettes et scooter en libre-service
Transports La mairie de Paris veut taxer les trottinettes et scooter en libre-service
[© mastar/sipa]
Paris Moins de PV de stationnement infligés dans la capitale en 2018

Ailleurs sur le web

Derniers articles