La bataille arrive au casino

Un croupier mélange des cartes dans un casino.[LIONEL BONAVENTURE / AFP]

La bataille à la table des grands. Un décret du ministre de l’Intérieur publié samedi autorise les 196 casinos de l’Hexagone à proposer ce célèbre jeu de cartes.

Bien connue du grand public, aux règles simples, la bataille vient rejoindre le poker ou encore le black-jack. Objectif : attirer une clientèle plus large et relancer l’activité des casinos.

Les syndicats représentant les casinotiers avaient, en effet, adressé une lettre au Premier ministre pour l’alerter sur leurs difficultés.

Ils ont enregistré une baisse globale de près de 4 % de leur chiffre d’affaires pour les cinq premiers mois de l’exercice 2013 et de près de 20 % en cinq ans.

 

Six jeux grand public expérimentés

Les règles sont fixées par un arrêté publié samedi au Journal officiel. La bataille se joue donc avec un jeu de 52 cartes pour une mise de 2 € ou 5 € et un maximum de sept participants.

Pas besoin d’attendre d’avoir tout le paquet pour remporter la partie. Les «batailleurs» peuvent quitter la table à tout moment s’ils souhaitent empocher leur gain. Ils sont opposés à un croupier et raflent la mise si leur carte est supérieure à celle de leur adversaire. 

Les casinos espèrent profiter de cette fenêtre offerte par l’Etat pour lancer d’autres jeux grand public.  Six sont expérimentés actuellement, comme la célèbre «roue de la chance» et attendent l’autorisation du ministère de l’Intérieur. Un moyen de séduire les amateurs de jeu de hasard toujours présents malgré la crise

Vous aimerez aussi

Photo d'illustration de machines à sous dans un casino de Las Vegas en 2015 [Ethan Miller / GETTY IMAGES NORTH AMERICA/AFP]
Etats-Unis Deux religieuses détournent les fonds de l'école catholique pour jouer à Las Vegas
Enquête Trois directeurs de casinos Partouche en garde à vue pour des soupçons de blanchiment
Jeux Les premiers clubs de jeux en approche à Paris

Ailleurs sur le web

Derniers articles