La cigarette électronique interdite dans les lieux publics

Une personne utilise une cigarette électronique [Kenzo Tribouillard / AFP/Archives]

Sur France Info, la ministre de la Santé Marisol Touraine a plaidé vendredi pour l'interdiction de la cigarette électronique dans les lieux publics ainsi que pour les moins de 18 ans.

"Nous voulons appliquer à la cigarette électronique les mêmes mesures qu'au tabac", a-t-elle dit, précisant que parmi celles-ci figurerait aussi l'interdiction de la publicité pour la cigarette électronique.

Marisol Touraine, qui s'exprimait à l'occasion de la Journée internationale sans tabac, a expliqué qu'elle n'était pas favorable à une interdiction générale de la cigarette électronique.

"Nous devons encadrer cette pratique mais rien ne permet de justifier une interdiction générale" a-t-elle dit, précisant que cet ustensile imitant la cigarette et délivrant de la nicotine sans tabac ni fumée pouvait "permettre aux fumeurs ou aux gros fumeurs de s'engager sur le chemin de l'arrêt". 

 

Un million d'utilisateurs

Un groupe d'experts avait donné son feu vert mardi à la cigarette électronique mais en assortissant son usage, par mesure de précaution, de toute une série de garde-fous, visant notamment à éviter qu'elle ne devienne une porte d'entrée dans le tabagisme chez les jeunes.

Selon les fabricants, le produit serait utilisé par 500.000 personnes en France mais le nombre d'utilisateurs pourrait déjà atteindre le million en réalité, avec un chiffre d'affaires avoisinant les 100 millions d'euros, équivalent au marché des produits permettant d'arrêter le tabac.

 

Coup de pression sur le tabac 

Vous aimerez aussi

Santé Les 8 méthodes pour arrêter de fumer
Le prix du paquet de tabac augmente de 50 centimes en moyenne.
Économie Permis, salaires, tabac... Ce qui change en mars
Nouvelle hausse du prix du tabac ce 1er mars
Tarifs Nouvelle hausse du prix du tabac ce vendredi

Ailleurs sur le web

Derniers articles