L’art du pique-nique

Image d'illustration[CC/KFoodaddict]

Envie de convivialité, de soleil et de déjeuners sur l’herbe ? Dans les parcs, sur les quais, dans les champs ou bien sur la plage, à chacun de composer son panier.

 

Archives – Article publié le lundi 18 mai 2009

 

Paniers copieux ou salades fraîcheur, toutes les idées sont bonnes pour profiter de l’air et du soleil. «Le pique-nique est arrivé en France avec l’urbanisation au XIXe siècle, explique le sociologue Jean-Pierre Corbeau. Il correspondait à un besoin d’évasion, un retour à la nature

Le premier mot d’ordre du pique-nique est le suivant : pas de codes. Pas d’ordre dans le repas, moins de couverts, on pioche dans les bols de tomates cerises et les assiettes de tranches de jambon cru. Chacun retrouve un espace de liberté loin des contraintes de la ville. Une occasion en or pour les familles, où les enfants vont pouvoir manger et jouer à la fois, sans obligation de rester sur leur chaise. Un moment parfait pour ressortir cerfs-volants, ballons et raquettes de badminton.

 

Simple mais préparé

Si le pique-nique est une bonne occasion de manger bon et simple, il nécessite un minimum de préparation et d’organisation. Dans le panier doivent figurer des ingrédients faciles à couper et à transporter. Préparer des «bâtonnets» de carottes et de concombres, prédécouper le chou-fleur cru permettra de mieux en profiter.

La salade composée reste universelle : à base de pâtes ou de riz, on peut y ajouter feta, mozzarella, tomates, haricots, maïs, pommes, noix, pignons de pain... «Sinon, une quiche aux légumes a le mérite de varier et d’être très bon pour la ligne», assure Sarah Mony, diététicienne au cabinet Alimentum.

Le pique-nique est également approprié pour déguster des produits du terroir : terrines, pâtés, saucissons aux saveurs variées, sans oublier la bouteille de vin pour accompagner ces mets. Enfin, les boissons fraîches sont essentielles pour s’hydrater, à emporter de préférence dans une gourde isotherme. Une fois trouvé un lieu dégagé et dépaysant, il n’y aura plus qu’à savourer ce moment de bonheur.

 

Pique-nique light, mode d’emploi

Vous pouvez ouvrir les réjouissances avec des crudités. Les carottes et tomates par exemple, contiennent des fibres qui élimineront une partie des sucres et graisses absorbés pendant le repas. Après, tout est une question d’équilibre.

Une salade composée de légumes cuits (haricots, chou-fleur), de protéines (poisson, thon) ou de viande maigre (blanc de poulet) avec quelques dés de fromage (feta, mozzarella) fera l’affaire.

Terminer le repas par un fruit et quelques carrés de chocolat noir 70 % et le tour est joué. Si vous choisissez l’option sandwich, préférez les pains complets ou aux céréales qui ne contiennent pas les acides gras et les sucres de beaucoup de pains de mie.

 

Le matériel approprié

La glacière est indispensable pour transporter les ingrédients frais du pique-nique... D’autant plus si les convives sont nombreux et si le soleil chauffe. Pour transporter les salades, des boîtes en plastique s’imposent pour éviter les mauvaises surprises.

La nappe se révèle très pratique pour votre repas en plein air. Elle permet d’isoler vos victuailles du sable ou de l’herbe et de donner une note chic à votre pique-nique. Un plaid peut être également utilisé à cet effet. Pour le couvert, verres, assiettes couteaux et fourchettes, il est préférable de se servir d’éléments en plastique et réutilisables. Les récipients en aluminium s’avèrent aussi très pratiques pour transporter fruits et légumes. Ne pas hésiter à prendre un couteau suisse qui sert d’ouvre-boîtes et de tire-bouchon.

 

Facture salée pour deux organisateurs d’un pique-nique Facebook

Un pique-nique mimé pour défendre l’aide alimentaire

 

À suivre aussi

Un coutelier guilloche le ressort d'un couteau, le 18 mai 2005 dans la coutellerie Fontenille-Pataud de Thiers.  [Martin Bureau / AFP/Archives]
Industrie Le village de Laguiole en appelle au président Hollande
Le funambule Denis Josselin au-dessus de la Seine le 6 avril 2014 [Bertrand Guay / AFP]
Paris Denis Josselin 25 mètres au-dessus de la Seine
Direct Matin Découvrez notre dossier spécial Running

Ailleurs sur le web

Derniers articles