Lupin, le nouveau fichier pour traquer les cambrioleurs

Un fac-similé d'un roman de Maurice Leblanc.[CC / EdL]

Un nouveau fichier baptisé Lupin, clin d'oeil à Arsène, le héros et célèbre monte-en-l'air imaginé par Maurice Leblanc, a officiellement vu le jour vendredi pour identifier les cambrioleurs pas gentlemen.

 

Selon l'arrêté publié au Journal officiel, cet acronyme romanesque définit en fait un Logiciel d'uniformisation des procédures d'identification (Lupin). Ce fichier promis par le gouvernement dans la lutte contre les cambriolages va notamment permettre de mieux identifier leurs auteurs.

Les données qui seront recensées dans Lupin proviendront en effet des "scènes" des infractions commises et seront relevées par la police technique et scientifique par exemple. ADN, empreintes, tout ce qui sera nécessaire pour identifier les auteurs en seront la base.

Est également publié au JO, comme il est d'usage s'agissant de fichiers, l'avis de la Commission nationale informatique et libertés (Cnil). "Consultée" à cet égard, elle n'émet pas d'objections particulières.

Elle constate que le ministère de l'Intérieur "prévoit plusieurs mesures pour assurer la confidentialité, l'intégrité et la disponibilité des données" que Lupin va désormais enregistrer. 

Il permettra aussi de pouvoir faire des rapprochements entre les différents faits commis de-ci de-là par les Arsène Lupin du XXIe siècle. Les monte-en-l'air en série n'ont qu'à bien se tenir.

 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles