Le sapin de Noël de Notre-Dame payé par la Russie

Le sapin de Noël décorant cette année le parvis de Notre-Dame à Paris.[Stéphane de Sakutin / AFP]

Pour la première fois, un pays étranger a offert le traditionnel gigantesque sapin de Noël qui a l’habitude de trôner sur le parvis de Notre-Dame à Paris. Cette année, c'est la Russie qui a mis la main à la poche.

 

Selon l’aveu de Monseigneur Patrick Jacquin, recteur-archiprêtre de Notre-Dame de Paris, joint par Le Figaro, il s’agit d’une "initiative inédite".

Devant faire face, selon lui, à une explosion du prix des sapins depuis douze ans – un devis initial faisait état, cette année, d’un coût de 80.000 euros -, l’Eglise française a préféré faire appel à différentes ambassades étrangères pour subventionner l’achat de l’arbre de 25 mètres.

 

L'Autriche ou l'Ukraine pour Noël 2015 ?

Et après avoir entamé des démarches auprès de différentes chancelleries, les catholiques de France ont finalement reçu l’aval de la Russie.  

"Les autorités russes ont été les plus réactives en donnant très rapidement leur feu vert. Le représentant du gouvernement de Moscou à Paris, Igor Tkatch, a été informé début novembre et a alors proposé d'offrir un sapin de 25 mètres et de prendre en charge l'acheminement", observe Monseigneur Patrick Jacquin dans Le Figaro.

A en croire l’Eglise, l’opération devrait être rééditée l’année prochaine. Les ambassades ukrainienne et autrichienne auraient déjà été contactées pour financer l’opération.

 

Contexte tendu entre Paris et Moscou

Cette nouvelle intervient dans un contexte tendu dans les relations franco-russes, lié à la suspension de la vente du navire français de type Mistral à Moscou.

L’annonce du gel de la livraison avait été faite le 3 septembre dernier par François Hollande en raison du rôle présumé joué par Vladimir Poutine dans la crise qui frappe l’Ukraine depuis novembre 2013.

Ironie (ou pas) du sort, les décorations ornant le parvis de Notre-Dame sont, cette année, de couleurs bleu et jaune. Comme celles figurant sur le drapeau ukrainien.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles