Asia Bibi : une bâche sur l'Hotel de Ville de Paris

Asia Bibi a été condamnée à mort en 2010. Seule une grâce présidentielle peut désormais lui épargner l'exécution. [DR ]

La maire de Paris Anne Hidalgo continue son combat en faveur d'Asia Bibi, cette chrétienne pakistanaise condamnée à mort pour blasphème. Une bâche à son image doit être inaugurée sur l'Hôtel de Ville mercredi.

 

Alors que le Pakistan est endeuillé par l'effrayante tuerie d'enfants perpétrée lundi à Peshawar par des Talibans, la mobilisation en faveur d'Asia Bibi se poursuit en France. Une bâche sur laquelle est reproduite une photo de cette Pakistanaise, condamnée a mort pour blasphème, doit être inaugurée mercredi à Paris par Anne Hidalgo sur le parvis de l'Hôtel de Ville.

La maire de Paris, l'une des principales figures françaises du combat pour la grâce et la libération d'Asia Bibi, entend poursuivre ainsi la sensibilisation des Parisiens de cette femme, reconnue coupable de blasphème pour avoir bu de l'eau dans une fontaine réservée à des musulmanes et condamnée à mort en 2010.

 

Persécutions régulières

Anne Hidalgo, qui a par ailleurs proposé d'accueillir à Paris Asia Bibi et sa famille, veut aussi faire de cette mobilisation un combat pour "les femmes de toutes confessions, victimes de l'obscurantisme religieux et l'extrêmisme politique partout dans le monde", comme l'indique la mairie dans un communiqué.

La condamnation à mort d'Asia Bibi a été confirmée en appel en octobre dernier. Seule une décision de la Cour Suprême pakistanaise ou une grâce présidentielle peut désormais la sauver. Les chrétiens sont l'objet de persécutions régulières au Pakistan. Début novembre, un couple de chrétiens a ainsi été brûlé vif dans un four industriel.

 

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles