Le cas Vincent Lambert arrive devant la CEDH

La CEDH, à Strasbourg.[FREDERICK FLORIN / AFP]

Le cas Vincent Lambert revient mercredi devant la justice alors que la Cour européenne des Droits de l'Homme doit se pencher sur le conflit qui oppose les membres de la famille Lambert sur la question de son maintien en vie.

 

Faut-il ou non mettre fin à la vie de Vincent Lambert ? La Cour européenne des Droits de l’Homme (CEDH) doit se pencher à partir de mercredi sur le cas de ce tétraplégique de 38 ans, plongé dans un état végétatif à la suite d’un accident de la route en 2009. 

Alors que son épouse, Rachel, souhaite le "laisser partir", ses parents, ainsi qu’une soeur et un demi-frère, se battent pour le maintenir en vie. 

Ce sont ces derniers qui ont saisi la CEDH, contestant la décision du Conseil d’Etat, en juin, d’autoriser l’arrêt de l’alimentation et de l’hydratation artificielles données à ce père de famille.

 

Une "obstination déraisonnable"

Selon la plus haute juridiction française, la décision d'arrêt des traitements prise par le médecin-chef de l'unité des soins palliatifs du CHU de Reims en janvier 2014, avec l'accord de Rachel Lambert était légale et conforme au cadre tracé par la loi Leonetti de 2005 sur la fin de vie.

Le Conseil d'Etat a en effet considéré qu'un maintien en vie constituerait une "obstination déraisonnable"compte tenu du caractère irréversible de l'état végétatif de Vincent Lambert et d'un mauvais pronostic clinique.

Il s'est aussi appuyé sur la volonté qu'il a exprimée selon sa femme, avant l'accident de la route dont il a été victime en 2008, de ne pas être maintenu artificiellement en vie s'il se trouvait dans un état de grande dépendance.

 

Une question brûlante

Les juges de Strasbourg, qui devraient rendre leur décision "dans au moins un à deux mois", devront donc se prononcer sur la conformité de la décison du Conseil d'Etat.

Le cas Vincent Lambert a relancé le débat sur la fin de vie en France. Une question brûlante à laquelle François Hollande a promis de s’atteler mais qui reste jusqu’ici en suspens. 

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles