Charlie Hebdo : nouvelle vidéo de la fuite des frères Kouachi

Une nouvelle vidéo de la fuite des frères Kouachi après l'attentat porté contre Charlie Hebdo, a été mise en ligne ce mardi sur YouTube.[AFP]

François Hollande a rendu hommage ce mardi matin aux trois policiers assassinés à Paris. Les quatre juifs tués porte de Vincennes ont été enterrés à Jérusalem.  A l'Assemblée nationale, la Marseillaise a été entonnée par tout l'hémicycle peu avant l'intervention attendue de Manuel Valls. Sur le front de l'enquête, un homme, arrêté en Bulgarie le 1er janvier pour avoir tenté de se rendre en Syrie, est soupçonné de liens avec Chérif Kouachi.

 

21h12 : Le Sénat a approuvé à son tour la poursuite de l'intervention française en Irak.

21h06 : A Montrouge, 2.000 personnes ont rendu hommage à la policière tuée par Amedy Coulibaly.

20h51 : Selon un sondage Harris Interactive, plus de 80% des Français saluent la gestion de Hollande et Valls pendant les attentats de Paris.

20h44 : Une nouvelle vidéo de la fuite des frères Kouachi après l'attentat porté contre Charlie Hebdo, a été mise en ligne ce mardi sur YouTube.

 

 

20h39 : Selon le directeur d'Europol, entre 3.000 et 5.000 Européens sont partis faire le jihad.

20h28 : Près d'un million d'euros de dons ont été collectés au profit de Charlie Hebdo.

19h49 : Le patron de Google France, Nick Leeder, a reconnu sur France Info que plusieurs vidéos "illégales" en lien avec les attentats avaient été effacées ce weekend sur YouTube à la demande des autorités françaises sans préciser de quelles vidéos il s'agissait.

19h10 : Selon le quotidien La Voix du Nord, Amedy Coulibaly avait emprunté 6.000 euros en décembre auprès de Cofidis

18h35 : l'Assemblée nationale approuve la poursuite de l'intervention française en Irak. 488 députés se sont prononcés pour, un contre et 13 se sont abstenus, du Front de gauche principalement. Manuel Valls avait invité l'Assemblée à prolonger l'intervention française car "notre mission n'est pas achevée" et "c'est bien une guerre contre le terrorisme que nous avons devant nous".

17h45 : Manuel Valls a appelé devant l'Assemblée nationale, la justice à être "implacable à l'égard de ces prédicateurs de la haine", faisant référence au polémiste Dieudonné, et a dénoncé l'antisémitisme ouvert de certains élèves à l'école.

17h30 : le prochain numéro de Charlie Hebdo, qui est en cours d'impression, sera tiré à trois millions d'exemplaires, du "jamais-vu" dans l'histoire de la presse d'information française, et même un record.

 

 

16h54 : dans son intervention devant les députés lors d'une séance spéciale d'hommage aux victimes des attentat, Manuel Valls a estimé que, face au terrorisme, il fallait prendre "des mesures exceptionnelles", mais "jamais des mesures d'exception" mettant en danger l'Etat de droit.

Il a entre autres souhaité la mise en place d'un "nouveau fichier" recensant les personnes condamnées pour terrorisme ou "membres d'un groupe de combat". Il a annoncé que le dispositif français en vue de la mise en place d'un système européen sur les échanges de données des passagers européens (PNR) du transport aérien serait prêt en septembre 2015. Il en a de nouveau appelé l'Europe à une plus forte contribution aux opérations militaires menées par la France contre le jihadisme au Sahel, appelant sa solidarité à aller non seulement "dans la rue" mais aussi dans les "budgets".

Il a demandé au ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve des propositions "dans les huit jours" concernant le contrôle d'internet. "Elles devront concerner notamment internet et les réseaux sociaux, plus que jamais utilisés pour l'embrigadement, la mise en contact et l'acquisition de techniques permettant de passer à l'acte", a-t-il précisé.

"Avant la fin de l'année (...), la surveillance des détenus considérés comme radicalisés sera organisée dans des quartiers spécifiques créés au sein d'établissements pénitentiaires", a-t-il aussi annoncé tout en insistant qu'il fallait éviter d'agir dans la précipitation. Il a aussi pointé la nécessité de "régulièrement renforcer" les "services en charge du renseignement intérieur et la juridiction antiterroriste".

 

16h08 : l'ensemble des députés applaudi les forces de l'ordre lors du discours de Manuel Valls.

La Chaine Parlementaire (LCP), Live 24/24 par LCP

 

15h50 : le prochain numéro de Charlie Hebdo sera traduit en anglais, espagnol, arabe, italien et turc. Revenant sur la Une qui représente Mahomet, "notre Mahomet c'est un bonhomme qui pleure avant toute chose" a estimé le dessinateur Luz.

15h40 : le chef de file des députés UMP, Christian Jacob, a estimé à la tribune de l'Assemblée nationale que si nécessaire, il faudra "restreindre les libertés publiques et la liberté individuelle de quelques-uns", lors de la séance d'hommage à l'Assemblée aux victimes des attentats.

15h21 : tous les députés et ministres ont entonné à l'Assemblée nationale la Marseillaise lors de la séance d'hommage aux 17 victimes des attentats, à l'issue d'une minute de silence dans un hémicycle quasiment plein et après une allocution du président de l'Assemblée Claude Bartolone, écoutée dans un silence total. Il semble que c'est la première fois que tout l'hémicycle l'entonne, et en tout cas jamais après une minute de silence.

Minute de silence et Marseillaise chantée dans... par LCP

 

14h43 : Gilles de Kerchove, coordinateur européen pour la lutte contre le terrorisme, met en garde contre le risque de nouveaux attentats et les dangers de la radicalisation dans les prisons, dans un entretien à l'AFP.

14h00 : l'instance représentant l'islam auprès des autorités égyptiennes, Dar al-Ifta, estime que le nouveau dessin représentant le prophète Mahomet dans le journal satirique français Charlie Hebdo est une "provocation injustifiée pour les sentiments d'1,5 milliard de musulmans à travers le monde".

13h46 : l'ancien mentor de Chérif Kouachi, Farid Benyettou, condamne son geste. "Je condamne ce qui a été fait", a-t-il dit dans une interview à iTÉLÉ. "Je veux faire passer ce message: l'islam condamne tout ce qui a été fait. L'assassinat lâche et monstrueux des journalistes, celui des policiers et de membres de la communauté juive. Cela ne doit pas être attribué à l'islam. C'est le pire crime qu'un musulman puisse commettre".

 

13h35 : début des obsèques du policier Ahmed Merabet à Bobigny. 

 

13h10 : L'ancien ministre centriste Jean-Louis Borloo a jugé mardi que la France allait "peut-être" connaître "une forme de renaissance" après des manifestations qui l'ont "bluffé".

13h09: Les Etats-Unis veulent renforcer leur collaboration sécuritaire avec le Pakistan pour l'aider dans son combat contre l'ensemble des groupes jihadistes opérant sur son sol, a déclaré mardi le secrétaire d'Etat américain John Kerry de passage au "pays des purs".

12h55 : Les quatre juifs tués à Paris ont été enterrés. Leurs proches ont mis en terre les dépouilles de Yohav Hattab, Yohan Cohen, Philippe Braham et Francois-Michel Saada, enveloppés dans des châles de prière, dans l'immense cimetière du Har Hamenouhot (mont du Repos).

12h38 : Le président israélien Reuven Rivlin a affirmé mardi que les juifs de France étaient les bienvenus en Israël mais qu'ils ne devaient pas s'y installer à cause de la peur des attentats.

12h35 : Joachin, Boumeddiene, Belhoucine, des suspects qui posent question.

12h22 : A Jérusalem, à l'enterrement des quatre juifs tués à Paris, la ministre française Ségolène Royal a affirmé que l'antisémitisme n'avait "pas sa place en France" et exprimé la "détermination sans failles" du gouvernement français à lutter contre les actes visant les juifs.

12h20 : François Hollande estime que la menace terroriste est "encore là", de "l'intérieur" et de "l'extérieur". Il a ajouté qu'il fallait être "intraitables devant l'apologie du terrorisme et devant ceux qui s'y livrent et notamment les jihadistes qui se rendent en Irak ou en Syrie".

11h55 : Plusieurs fédérations musulmanes appellent au "calme" avant la sortie du prochain Charlie Hebdo.

11h54 : François Hollande: "la menace est encore là", de "l'extérieur" et de "l'intérieur".

11h41 : Les professeurs ne doivent pas se sentir isolés ni démunis "face aux demandes des élèves" ni aux "attentes de la société" après les attentats, a déclaré mardi Najat Vallaud-Belkacem devant les recteurs réunis au lycée Louis-le-Grand à Paris, en présence du Premier ministre.

11h35 : François Hollande : les trois policiers "sont morts pour que nous puissions vivre libres".

11h31 : L'ancien Premier ministre François Fillon (UMP) s'est dit mardi favorable à l'expulsion des islamistes étrangers condamnés en France dans les affaires terroristes pour alléger la surveillance des candidats potentiels au jihad, notamment dans des prisons françaises "surpeuplées".

11h08 : Début à Jérusalem des funérailles des quatre juifs tués à Paris.

111h05 : Le dessinateur Luz, qui a signé le dessin de Une du numéro de Charlie Hebdo à paraître mercredi, s'expliquera sur son sens lors d'une conférence de presse mardi à 15H00, a indiqué le journal.

11h03 : Un Français a été arrêté en Bulgarie le 1er janvier pour avoir tenté de se rendre en Syrie est soupçonné de liens avec Chérif Kouachi, l'un des auteurs de l'attentat du 7 janvier contre Charlie Hebdo.

11h00 : Le chef de l'Etat, accompagné du Premier ministre Manuel Valls et du ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve, visiblement émus, sont arrivés à 11 heures dans la cour de la Préfecture de police et ont échangé quelques mots avec les familles des victimes.

10h41 : Le ministre de la Défense, Jean-Yves Le Drian, a déclaré que le déploiement de 10.500 soldats sur le territoire national après les attentats de Paris était géré comme une "opération militaire" et que ces militaires combattaient "le même ennemi" qu'à l'étranger.

10h40 : Les proches des frères Saïd et Chérif Kouachi, les auteurs de l'attentat du 7 janvier contre Charlie Hebdo, ont livré leurs témoignages à Francetvinfo.fr. La femme de Chérif Kouachi condamne ces actes terroristes et n'en revient toujours pas que son époux soit impliqué dans l'attentat. La famille de Saïd Kouachi s'est également dite sidérée par cette découverte. Le père d'Hayat Boumedienne, la compagne du terroriste Amedy Coulibaly, était "en état de choc" après avoir découvert que la photo de sa fille était diffusé dans le monde entier.

10h37 : "On n'est pas suffisamment nombreux et armés pour faire notre travail en prison" : l'aumônier musulman Mohamed Loueslati déplore le "dénuement total" de sa profession qui joue pourtant, d'après lui, un rôle important pour contrer la radicalisation de certains détenus. Les aumôniers de prison musulmans, au nombre de 150 en France, "ont un rôle important" car, grâce à leur formation notamment, ils "mettent les radicalisés au pied du mur et ils protègent les autres", explique M. Loueslati.

10h29 : Une quinzaine de lycéens du Sud-Ouest sont partis mardi matin de Bordeaux avec l'intention de rallier à pied le siège parisien de Charlie Hebdo pour une "marche de l'unité" de quelque 600 km en hommage aux victimes des attentats des derniers jours.

09h58 : Un album multi-éditeurs, sous l'égide du Syndicat national de l'édition (SNE), accueillera les contributions des auteurs de bande dessinée qui souhaitent rendre hommage à Charlie Hebdo et aux victimes des attentats, et devrait être mis en vente début février.

09h50 : Lilian Lepère, le graphiste de 26 ans de l'imprimerie de Dammartin-en-Goële (Seine-et-Marne), est resté huit heures et demie sans bouger, caché dans un meuble étroit sous un évier, alors que les frères Kouachi étaient retranchés dans l'entreprise. Il a raconté sa terrible aventure lundi au journal télévisé de 20h de France 2 et ce matin au micro de RTL.

09h40 : François Fillon (UMP) a estimé mardi que la France devait "revoir entièrement sa stratégie" pour faire face à la "crise mondiale" que révèlent les attentats, prônant de rassembler les pays arabes, une entente avec Russie et Iran et un effort européen.

09h35 : Un homme de 34 ans, qui avait fait l'apologie des frères Kouachi lors de son arrestation en état d'ivresse après un accident de voiture, a été condamné lundi à quatre ans de prison, a-t-on appris mardi auprès du parquet de Valenciennes (Nord).

09h33 : Manuel Valla assuré lundi soir "ses compatriotes musulmans de son soutien" après l'annonce par le CFCM d'une multiplication d'actes antimusulmans depuis l'attentat contre Charlie Hebdo.

09h29 : Les corps des quatre juifs français tués vendredi à Paris dans l'attaque d'un magasin casher sont arrivés en Israël mardi avant l'aube pour être enterrés dans la douleur à Jérusalem à la mi-journée.

08h58 : La députée Marion Maréchal-Le Pen a réfuté mardi tout "coup de com'" dans l'absence du FN de la grande manifestation parisienne de dimanche, expliquant que le parti n'avait "pas voulu chercher "la confrontation, la provocation".

08h54 : Laurent Wauquiez, numéro trois de l'UMP, a déclaré au Figaro, qu' "aujourd'hui, il ne peut plus y avoir de débat sur le sort des jihadistes partis en Syrie ou en Irak : ils ne peuvent plus rentrer en France. Cela doit être un voyage sans retour. Il n'y a plus de place pour eux sur le territoire de la République".

08h31 : Claude Guéant aime la Une du Charlie Hebdo qui va paraître demain, mais ne s'abonnera pas.

08h28 : Les trois policiers qui sont morts sous les balles des frères Kouachi et d'Amédy Coulibaly ont été cités "à l'ordre de la Nation" par le Premier ministre, annonce le Journal Officiel de ce mardi.

07h38 : Des défenseurs des droits de l'Homme ont demandé mardi un renforcement de la liberté d'expression en Australie où, selon eux, les caricatures de Mahomet de Charlie Hebdo tombent sous le coup de la loi. 

07h00 : Soutenu par des millions de manifestants dimanche, Charlie Hebdo a décidé de tenir tête aux terroristes en dessinant à nouveau en Une de son prochain numéro le prophète Mahomet qui proclame "Je suis Charlie".

05h37 : Quarante-huit heures après les rassemblements historiques contre le terrorisme qui ont eu lieu en France, les éditorialistes attendent "un nouveau souffle" et pensent qu'il faut "tout revoir" sans être forcément d'accord sur la méthode.

05h01 : Les manifestations historiques à Paris et en province contre le terrorisme ne sont guère que des "calmants" anti-douleur qui n'arrêteront pas la montée du "choc des civilisations", a estimé mardi un quotidien officiel chinois.

 

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles