Pourquoi dit-on que c'est la Seine qui coule à Paris ?

"Sous le pont Mirabeau coule la Seine…". Voici un vers qu’Apollinaire aurait pu ne jamais écrire, puisque techniquement, c’est l’Yonne qui coule à Paris et non la Seine.[CC / Patrick Nouhailler / Flickr]

"Sous le pont Mirabeau coule la Seine…". Voici un vers qu’Apollinaire aurait pu ne jamais écrire, puisque techniquement, c’est l’Yonne qui coule à Paris et non la Seine.

 

La première a en effet un débit plus important : 93 m3 par seconde, contre 80 m3 pour la Seine. Et c’est la raison pour laquelle l’Yonne devrait normalement primer là où les deux fleuves se rejoignent, à Montereau-Fault-Yonne, à 75 kilomètres au sud de Paris.

Le choix de la Seine remonte à l’époque des Gaulois, qui estimaient que ses sources étaient des lieux sacrés. Il s’agissait, selon la mythologie celtique, du royaume de Sequana, la nymphe du fleuve nourricier. D’antiques statues et objets voués à son culte ont d’ailleurs été découverts près des sources, et sont visibles au musée archéologique de Dijon.

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles