Faits divers : Découpeur ou tueur ?

[Jacques Demarthon / AFP/Archives]

Un Sud-Africain comparaît lundi devant la justice. Il reconnaît avoir découpé la victime, mais pas l'avoir tuée. 

Il a abandonné les morceaux du cadavre de la victime au bord du périphérique, mais affirme ne pas être responsable de sa mort. Un Sud-Africain de 51 ans va défendre lundi devant la cour d’assises de Paris sa version des faits concernant la mort en 2011 d’un septuagénaire. 

L’accusé prétend avoir retrouvé son corps sans vie dans un hôtel social de la capitale. Mais ayant déjà eu des démêlés avec la justice, il aurait alors eu peur d’être perçu comme le «coupable idéal». Aussi aurait-il pris la décision de le découper à la scie électrique et de l’entreposer dans un box, avant de dissimuler les morceaux dans des ordures. 

 

Vous aimerez aussi

Geneviève Legay pendant la manifestation des gilets jaunes à Nice le 23 mars 2019 [Valery HACHE / AFP]
Mouvement social Gilets jaunes : une enquête ouverte à Nice après la blessure d'une manifestante
Donald Trump s'exprime depuis les jardins de la Maison Blanche avant son départ pour la Floride, le 22 mars 2019 [MANDEL NGAN / AFP]
Etats-Unis Washington retient son souffle dans l'attente du rapport Mueller
Le soleil se couche sur le Capitole à Washington le 22 mars 2019, peu après la remise du rapport du procureur spécial Mueller en charge de l'enquête russe  [Brendan Smialowski / AFP]
Etats-Unis La suite de l'enquête russe, une équation aux multiples inconnues

Ailleurs sur le web

Derniers articles