Faits divers : Découpeur ou tueur ?

[Jacques Demarthon / AFP/Archives]

Un Sud-Africain comparaît lundi devant la justice. Il reconnaît avoir découpé la victime, mais pas l'avoir tuée. 

Il a abandonné les morceaux du cadavre de la victime au bord du périphérique, mais affirme ne pas être responsable de sa mort. Un Sud-Africain de 51 ans va défendre lundi devant la cour d’assises de Paris sa version des faits concernant la mort en 2011 d’un septuagénaire. 

L’accusé prétend avoir retrouvé son corps sans vie dans un hôtel social de la capitale. Mais ayant déjà eu des démêlés avec la justice, il aurait alors eu peur d’être perçu comme le «coupable idéal». Aussi aurait-il pris la décision de le découper à la scie électrique et de l’entreposer dans un box, avant de dissimuler les morceaux dans des ordures. 

 

À suivre aussi

Justice Procès Mélenchon : le jugement mis en délibéré au 9 décembre
Le leader de La France insoumise, Jean-Luc Mélenchon (g), à sa sortie du tribunal de Bobigny, le 19 septembre 2019 [CHRISTOPHE ARCHAMBAULT  / AFP]
Politique Procès Mélenchon: place aux réquisitions et plaidoiries
Football Un homme condamné pour un selfie avec Mbappé pendant un match à Toulouse

Ailleurs sur le web

Derniers articles