Pic de pollution : Paris prend des mesures

Des voitures le 14 mars 2014 à Paris. Des voitures le 14 mars 2014 à Paris. [Kenzo Tribouillard / AFP/Archives]

Mardi, ce sera le troisième jour de pollution consécutif. Face à ce pic prolongé, la mairie de Paris a pris des mesures pour encourager les Parisiens à laisser leurs véhicules particuliers au garage. 

 

La ville offre ainsi une heure d’Autolib’ aux abonnés "1 jour" ainsi que l’abonnement à la journée à Vélib’, qui permet d’utiliser le service gratuitement 30 minutes par trajet.

Le stationnement reste également gratuit toute la journée pour les titulaires de la carte de résident (uniquement).

 

Emissions locales

Des messages de prévention sanitaire sont par ailleurs diffusés sur les panneaux lumineux de la ville afin d’inciter les personnes fragiles à limiter leurs activités.

L’actuel pic de pollution aux particules fines est essentiellement dû aux émissions locales, issues principalement du trafic routier et du chauffage. Et la situation ne devrait pas s’améliorer avant la fin de la semaine.

 

Courant en mars et en avril

"De tels événements sont courants aux mois de mars et d’avril. Les écarts de températures entre le matin et le soir empêchent les polluants de se disperser", souligne Karine Leger, ingénieur prévisionniste à Airparif.

Il y a un an, Paris et la petite couronne avaient d’ailleurs été contraints de mettre en place la circulation alternée.

 

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles