Pollution : l'air toujours peu respirable à Paris

Paris devrait connaître mercredi un quatrième jour de pic de pollution consécutif. Paris devrait connaître mercredi un quatrième jour de pic de pollution consécutif. [AFP/Archives]

La chape se maintient au-dessus de Paris. La ville va connaître mercredi son quatrième jour de pollution aux particules fines d’affilée.

 

Jusqu’à mardi, les polluants étaient essentiellement produits localement, par le trafic routier et le chauffage. A cela s’ajoute désormais une pollution importée, principalement de l’ammoniac issu des épandages agricoles, venant du nord de la France et de l’Europe en raison du vent.

La météo, froide et humide le matin et ensoleillée l’après-midi, est également propice à des réactions chimiques polluantes entre toutes ces particules. 

«La situation est similaire à celle de l’an dernier quand la circulation alternée avait été mise en place, mais elle devrait s’améliorer demain ou vendredi», explique Karine Leger, ingénieur prévisionniste à Airparif.

 

Des mesures prolongées

En attendant, la mairie prolonge les mesures qu’elle avait mises en place mardi, à savoir une heure d’Autolib’ offerte aux abonnés «1 jour» ainsi que l’abonnement à la journée à Vélib’. Le stationnement résidentiel reste également gratuit.

 

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles