Andreas Lubitz a caché qu'il était en arrêt de travail le jour du crash

Andreas Lubitz a caché qu'il était en arrêt de travail[AFP]

Andreas Lubitz, copilote allemand qui serait responsable du crash de l'A320 dans le sud de la France était en arrêt de travail ce jour-là. Il l'avait caché à son entreprise.

 

Les enquêteurs ont retrouvé chez le copilote de l'Airbus A320 de Germanwings des formulaires d'"arrêts maladie détaillés, déchirés". L'un d'eux concernaient "le jour des faits" a annoncé dans un communiqué ce vendredi 27 mars le Parquet de Düsseldorf.

La nature de la "maladie" n'a cependant pas été précisée. De son côté, le quotidien Tagesspiegel affirme qu'Andreas Lubitz était suivi pour dépression à l'hôpital universitaire de Düsseldorf. 

Il y a six ans, alors qu'il suivait sa formation de pilote, Andreas Lubitz avait souffert d'une grave dépression, a révélé le quotidien Bild, sur la base de documents officiels auxquels il a eu accès. Le pilote, originaire de la petite ville tranquille de Montabaur, dans l'ouest de l'Allemagne, faisait l'objet d'un suivi "médical particulier et régulier" depuis lors, selon le quotidien.

 

Un jeune homme sportif et "très compétent"

Bild souligne que ces informations avaient été transmises par la Lufthansa, maison-mère de Germanwings, à l'autorité allemande de supervision du transport aérien (Luftfahrtbundesamt, LBA).

Présenté par ses proches comme sportif et "très compétent", Andreas Lubitz avait interrompu son apprentissage "pendant un certain temps" avant de l'achever normalement et d'entamer sa carrière de copilote en 2013, selon des indications fournies jeudi par le patron de la Lufthansa, Carsten Spohr.

Le dirigeant avait souligné ne pas avoir le droit d'en dire plus sur le motif de l'interruption de sa formation. Il avait insisté sur le fait que Andreas Lubitz avait passé avec succès tous les tests, y compris psychologiques au moment du recrutement.

 

 
 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles