Crash A320 : des syndicats de pilotes dénoncent les révélations

Les syndicats de pilotes vont porter plainte contre X après les révélations des enregistrements de la boîte noire de l'A320 de Germanwings. [PATRIK STOLLARZ / AFP]

Un syndicat européen de pilotes de ligne a déploré vendredi les divulgations de la justice française sur le crash de l'Airbus A320 de Germanwings, alors qu'un syndicat de pilotes français va porter plainte contre X pour "violation du secret professionnel" après des révélations par la presse d'éléments de l'enquête.

 

L'European Cockpit Association (ECA) a dénoncé "la fuite des données du cockpit voice recorder", la boîte noire enregistrant les sons dans le poste de pilotage de l'appareil, dont la teneur a été dévoilée dans la nuit de mercredi à jeudi par le New York Times et l'AFP, puis confirmée jeudi midi par le procureur de Marseille, Brice Robin.

La divulgation de ces informations "est une violation grave des règles fondamentales et mondialement acceptées en matière d'enquêtes sur les accidents", dont "les motivations et les conséquences devront être abordées", a estimé l'ECA dans un communiqué.

 

Plainte contre X

L'organisation considère que "le niveau de pression engendré par cette fuite" a détourné l'attention des enquêteurs du Bureau d'enquêtes et d'analyses pour la sécurité de l'aviation civile (BEA), qui "semble avoir été reléguée au second plan par les considérations du procureur" dans la conduite des opérations.

Par ailleurs, le Syndicat national des pilotes de ligne (SNPL) a "pris la décision de porter plainte contre X pour violation du secret professionnel", a annoncé son président, Eric Derivry, sur RMC/BFMTV.

 

"Choqués"

"Nous sommes particulièrement choqués (...) que le BEA fasse une conférence de presse à 17H00 [mercredi] en disant 'nous n'avons rien à vous dire' et que, quelques heures plus tard, le New York Times donne des informations extrêmement détaillées (...) qui ont été confirmées par le procureur de la République le lendemain midi", a-t-il déclaré.

"Contrairement aux engagements de confidentialité qui pèsent sur l'ensemble des gens qui font partie de l'enquête, il y a eu des fuites", a-t-il affirmé.

L'Airbus A320 de Germanwings, filiale à bas coût de Lufthansa, qui reliait Barcelone à Düsseldorf s'est écrasé dans une zone montagneuse des Alpes-de-Haute-Provence, avec 144 passagers et 6 membres d'équipage à bord.

 

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles