Autisme : des mesures très attendues

Une personne autiste réalise un collier de perles dans un centre médical français [Jean-Philippe Ksiazek / AFP/Archives]

Le gouvernement doit annoncer ce jeudi une série de nouvelles mesures pour améliorer la prise en charge de l'autisme jeudi 16 avril.

 

C’est une source d’espoir pour les familles d’enfants autistes. Le gouvernement doit annoncer de nouvelles mesures pour améliorer la prise en charge de ce handicap, à l’occasion du Comité national autisme cet après-midi.

La secrétaire d’État en charge du handicap, Ségolène Neuville, a promis un plan d’action visant notamment à rendre plus adaptée la formation des professionnels de santé et des travailleurs sociaux.

Annoncé il y a près de deux ans, un plan autisme 2013-2017 préconisait en effet une évolution des pratiques professionnelles, afin de passer d’une approche psychanalytique à des méthodes comportementales.

 

Un long chemin

Mais ces changements tardent à être pris en compte dans les universités, au moment de la formation. Pour Vincent Gerhards, président d’Autistes sans frontières, qui participait mercredi dernier aux rencontres parlementaires sur l’autisme, «il faudra 10, 15 ans pour tout remettre sur les rails». 

Un constat partagé par Daniel Langloys, vice-présidente d’Autisme France, qui dénonçait lors de ces mêmes rencontres un «gaspillage de l’argent public», «massivement investi» dans «des pratiques totalement obsolètes, dont les familles ne veulent pas».

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles