Une ado fugue pour relever le "défi des 72H"

"Le défi des 72h" consiste à disparaitre pendant ce laps de temps sans donner aucun signe de vie à sa famille et ses proches. [LOIC VENANCE / AFP]

La jeune fille de 13 ans qui avait disparu pendant trois jours est revenue chez elle dimanche 26 avril à Marly (Nord). Elle a expliqué aux enquêteurs avoir fugué pour relever le défi "12, 24, 72". Le but : disparaître volontairement pendant 12, 24, ou 72 heures.

 

Emma avait été vue pour la dernière fois par son père le jeudi 23 avril au matin. Alors que certains la pensaient partie avec un homme de 63 ans, avec qui elle entretenait une relation amoureuse, l’ado est finalement réapparue dimanche 26 avril, sans vraiment préciser ce qu’elle avait fait durant ces trois jours de fugue.

Etait-elle seule ? Tout reste encore à éclaircir, comme le précise le parquet de Valenciennes. "La mineure est restée très floue sur ce qu'elle avait fait pendant cette fugue refusant de donner les noms des personnes qui l'auraient aidée".

 

Le "jeu des 72h" se développe sur les réseaux sociaux

La jeune Nordiste a simplement expliqué avoir fugué après avoir voulu participer au "jeu des 72h", qui se diffuse en ce moment sur les réseaux sociaux. Le but : disparaître pendant 72 heures sans donner de nouvelles et de ce fait plonger la famille dans une profonde angoisse. 

Le défi se développe avant tout grâce à Facebook qui a déjà fait la promotion de jeux dangereux tels que les "neknomination" (qui consiste à boire un verre d’alcool cul-sec). Jean-Marc Aubert, président de l’agence de presse infos H 24 a déjà mis en garde certains parents contre ce nouveau défi, via la page Facebook Hérault H 24.

Sur Twitter, les internautes se révoltent contre ce "jeu". 

 

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles