Avec ou sans le bac ?

Mardi, les élèves de Terminale vont savoir s'ils ont eu le bac ou non.[AFP / ARCHIVES]

C’est le moment de vérité pour les 684 734 candidats du baccalauréat cette année. Ce mardi matin, ils seront fixés sur leur sort.

 

L’an dernier, 79 % des élèves de terminale l’avaient obtenu à l’issue des épreuves écrites, avant le rattrapage. Une majorité  d’entre eux devrait, logiquement, cette année encore, sabler le champagne ­aujourd’hui pour fêter leur réussite, voire une éventuelle mention.

Pour les autres, il faudra se remobiliser et réagir. En particulier ceux qui vont être convoqués pour passer les oraux de rattrapage. Une partie des candidats devront se replonger illico dans leurs fiches pour préparer les oraux. Mais quel que soit le cas de figure, ces résultats sonnent un nouveau départ.

 

J’ai mon bac à l’issue des écrits

Après la fatigue des révisions et  le stress des examens, ceux qui ont ­obtenu immédiatement le précieux ­sésame peuvent enfin profiter de leurs vacances. Cependant, les jeunes diplômés ne doivent pas oublier qu’ils s’apprêtent à faire leur entrée dans la vie étudiante, et que celle-ci se réfléchit et se prépare.

Les inscriptions dans les facultés ou les écoles sont norma­lement finalisées début juillet. Il leur faut donc effectuer plusieurs démarches ­administratives pour s’assurer de ne pas se retrouver le bec dans l’eau à la rentrée. Les bacheliers devront, par ailleurs, s’ils poursuivent un cursus loin de chez leurs parents, entamer des recherches d’appartements rapidement et planifier leur déménagement. Un nouveau défi.

 

Je passe les oraux de rattrapage

Les élèves qui sont appelés à se présenter au rattrapage doivent se remobiliser. La priorité est de mettre de côté sa déception et d’intégrer cette seconde chance. Le laps de temps pour ces révisions finales est très court (deux ou trois jours), celles-ci doivent donc être intelligemment planifiées.

Il est nécessaire de calculer au plus juste le nombre de points manquants et de privilégier les matières où les coefficients sont les plus élevés afin de viser celles qui sont en mesure de rapporter le plus. Pour être le plus performant possible lors de ces épreuves orales, les candidats, peu entraînés à cet exercice,  devront par ailleurs se tester en situation réelle avec un proche ou des amis. En effet, la réussite du rattrapage  dépend des connaissances mais également de l’aisance et de la capacité à convaincre son interlocuteur.

 

J’ai raté mon bac cette année

Ne pas obtenir son baccalauréat n’est pas la fin du monde. Après tout, Alain Delon, Michel Drucker ou Alain Ducasse ne l’ont pas eu non plus. Les recalés de cette session 2015 peuvent donc redoubler et retenter l’expérience l’an prochain. Cependant, il est également possible de démarrer sa vie étudiante ou professionnelle sans ce diplôme.

Certaines formations universitaires ne l’exigent pas : plusieurs DUT ou BTS acceptent les non-bacheliers sous certaines conditions. La capacité en droit permet, quant à elle, après deux ans de formation, d’intégrer sans bac une faculté de droit. Certains métiers ne le nécessitent pas non plus : il est ainsi possible  d’obtenir le brevet d’éducateur sportif (BESS), ou d’intégrer l’armée. Enfin, il ne faut pas hésiter à reprendre un autre cursus professionnalisant comme un CAP, un BEP ou un bac pro. 

 

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles