Accord sur une revalorisation du prix du lait

Les acteurs de la filière sont parvenus à un accord. [JEAN-PIERRE MULLER / AFP]

Les prix auxquels les éleveurs vendent leur lait ne pourront pas tomber sous 340 euros les 1.000 litres, afin de couvrir les charges des producteurs a annoncé vendredi 24 juillet Xavier Beulin, président de la FNSEA, à l'issue d'une réunion autour du ministre de l'Agriculture.

 

Cet objectif représente une hausse de 4 centimes par litre par rapport au tarif appliqué actuellement.

L'ensemble des opérateurs de la filière - éleveurs, industriels et distributeurs - ont discuté trois heures durant pour parvenir à cet accord autour de Stéphane Le Foll, a confirmé un représentant de la grande distribution. Xavier Beulin a appelé les éleveurs qui bloquent encore des routes "à la pondération et au discernement".

Il a "insisté sur l'état d'esprit très constructif, à la recherche d'une solution durable au moins jusqu'à la fin de l'année": "Chacune a pris conscience qu'après plusieurs mois de déflation des prix alimentaires", il faut passer au "rattrapage". "Cette hausse vise à nous permettre de couvrir nos frais de production, elle ne nous satisfait pas mais elle permet au moins çà" a indiqué de son côté le président de la fédération des producteurs (FNPL) Thierry Roquefeuil.

"On ne règle pas tous les problèmes aujourd'hui, la crise est européenne et des mesures auraient dû être prise au moins depuis début septembre" 2014, fait-il valoir.

Vous aimerez aussi

Les bufflonnes, une solution à la crise du lait
élevage Les bufflonnes, une solution à la crise du lait
Pyrénées-Atlantiques : les bergers attendent les ours de pied ferme
Animaux Pyrénées-Atlantiques : les bergers attendent les ours de pied ferme
Les militants antispécistes multiplient les actions, parfois coup de poing, depuis plusieurs mois.
Militantisme Vegans et bouchers à couteaux tirés

Ailleurs sur le web

Derniers articles