Il pille des machines à café et accumule 113.000 euros

L'homme était un ancien employé d'une entreprise qui gérait des machines à café. [Flickr]

Un employé d'une société gérant des machines à café, après s'être fait licencier a continué sa tournée des entreprises. Mais au lieu de ravitailler les automates, l'homme dérobait les pièces qu'ils contenaient. Le magot s'élève à 113.000 euros.

 

Un homme comparaît ce vendredi 24 juillet devant le tribunal correctionnel de Nanterre. Son crime ? Avoir dérobé pour 113.000 euros de pièces dans des machines à café. L'homme qui était employé dans une société qui gérait ces machines, avait continué de "travailler" après son licenciement, pour pouvoir piller les automates.

L'homme avait décidément du mal à digérer son licenciement puisqu'il n'avait pas rendu sa voiture de fonction, son uniforme ou encore le passe qui lui a permis de s'adonner à son vol, révèle le Parisien. Pendant des mois, il a continué à simuler son ancienne fonction, prétendant réapprovisionner les machines. Il n'en était rien, il dévalisait les distributeurs.

 

Arrêté lors d'un contrôle routier

Le voleur s'est fait interpeller lors d'un banal contrôle routier, sans lien avec l'affaire. Pris de panique, l'homme prend la fuite. Après avoir été rattrapé, les policiers fouillent son véhicules et tombent nez à nez avec une partie du trésor. Un vol qu'il continue de nier malgré les preuves évidentes. 

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles