Le nombre de viols dénoncés a augmenté de 18% en cinq ans

Le taux de viols déclarés par jour est estimé à 33 en moyenne en France, soit un viol toutes les 40 minutes.[AFP/Archives]

Le Figaro publie ce mardi les résultats d'enquêtes établies auprès de victimes de viols selon lesquelles le nombre de viols déclarés en France a augmenté de 18% en cinq ans. En moyenne, ce sont trente-trois viols qui sont déclarés chaque jour, soit un viol toutes les 40 minutes. 

 

En cinq ans, le nombre de viols dénoncés a augmenté de 18% en France, passant de 10 762 faits en 2010 à 12 768 faits en 2014 selon des données que Le Figaro a pu se procurer. Ce nombre est en augmentation de 20% pour les viols concernant des mineurs, passant de 5 751 à 6 936 faits sur la même période.

Le département le plus touché est la Guyane où un habitant sur deux mille environ dénonce un viol. Viennent ensuite la Martinique et la Guadeloupe. Paris se place juste derrière, avec plus de 600 viols déclarés sur l'année 2014.

Mais des régions rurales sont également concernées. Ainsi, ailleurs en métropole, la Sarthe, l'Yonne, l'Orne ou le Loiret sont les régions qui déclarent le plus d'affaires par habitants conclut Le Figaro

 

Un taux de plainte qui reste inférieur à 10%

Christophe Soullez, le directeur de l'Observatoire national de la délinquance et des réponses pénales explique au quotidien que "la zone grise demeure considérable".

"Les enquêtes de victimation attestent que le taux de plainte pour viol est inférieur à 10%", indique-t-il.

 

Drame à Châtellerault

Cette enquête intervient au moment où l’on apprenait la défenestration samedi d’une jeune femme de 21 ans à Châtellerault. Peu d’éléments ont été communiqués mais l’on sait que la jeune femme se serait jetée du 3ème étage d’un immeuble pour échapper à un viol, aux alentours de 2h du matin.

Un acte désespéré qui l’a conduite directement à l’hôpital comme l'indique le site de La Nouvelle République qui a révélé l'affaire.

La jeune femme, grièvement blessé aux deux jambes et au dos risque de se retrouver paralysée des membres inférieurs. Le principal suspect a pris la fuite et quatre autres personnes ont été mises sous contrôle judiciaire

 

 
 
 

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles