Mort d'un octogénaire agressé par un jeune homme de 19 ans

L'agresseur risque la perpétuité. [AFP]

L'octogénaire, violemment agressé à coups de crosse à son domicile le 14 juillet à Caumont (Aisne) par un jeune homme de 19 ans en état d'ébriété, a succombé à ses blessures, a indiqué mercredi le procureur de Laon.

 

La victime, qui souffrait d'un enfoncement de la boite crânienne suite à des coups portés avec la crosse d'un fusil, est décédé mardi matin à l'hôpital d'Amiens, a précisé à l'AFP Baptiste Porcher, le procureur de Laon.

Son agresseur, un jeune homme de 19 ans, a été mis en examen pour vol avec violence ayant entrainé la mort et placé en détention. Il encourt la réclusion criminelle à perpétuité, selon le magistrat.

 

Frappé avec son propre fusil

Le 14 juillet vers 03H00 du matin, à l'issue d'une soirée arrosée, le suspect qui avait quitté le véhicule de ses amis après une dispute dans la commune de Caumont, avait frappé à la porte d'un couple d'octogénaires pour qu'ils le conduisent à son domicile, dans le département voisin de la Somme.

"Après avoir essuyé un premier refus du couple, il s'énerve et frappe la dame âgée au visage", avait indiqué lors d'un point presse le procureur. L'homme âgé avait alors saisit un fusil et mis en joue l'agresseur qui avait pu se saisir de l'arme pour frapper la victime à coups crosse au niveau du visage.

 

L'agresseur avait reçu une balle

Dans la bagarre, le suspect s'était tiré accidentellement une balle dans l'abdomen avant de s'enfuir avec la voiture du couple dans laquelle il aura un accident quelques kilomètres plus loin. Le jeune avait été interpellé à l'hôpital d'Amiens où il était soigné pour sa blessure.

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles