Déminage : le Nord-Est de Paris paralysé dimanche

Environ 8 000 habitants de Noisy-le-Sec et de Bobigny vont devoir quitter leur domicile durant la journée de dimanche. [Stephane De Sakutin / AFP/Archives]

Les métros ainsi que les RER seront stoppés et les habitants évacués dimanche dans le Nord-Est de la capitale, pendant que les démineurs désamorceront des bombes datant de la Seconde guerre mondiale, enfouies sous Noisy-le-Sec (93).

 

Les habitants d'une partie de Paris et de sa banlieue vont retenir leur souffle pendant toute la journée dimanche. Des artificiers vont en effet s'occuper d'au moins une bombe anglaise, qui avait été larguée sur Noisy-le-Sec en avril 1944. La découverte de la première d'entre elles en février dernier (pesant 280 kilos !) avait semé la pagaille dans le réseau de transport parisien. Le problème a été anticipé par les autorités afin que la situation ne se répète pas.

 

RER et métro arrêtés, habitants évacués

Mais d'importantes perturbations sont tout de même à prévoir sur les réseaux de transport : la ligne 5 du métro ne circulera plus à partir de 8 h 30 entre les stations Eglise de Pantin et le terminus Bobigny - Pablo-Picasso. Idem pour le RER E à l’arrivée aussi bien qu'au départ de Paris-est, entre 9 heures et 18 heures. Le réseau TGV, la ligne 1 du Tramway, ainsi que les bus circulant dans les environs seront également impactés.

Et les transports en communs ne seront pas les seuls à être touchés. Sur la nationale 3, qui passe au nod de Noisy-le-Sec, la circulation automobile sera interrompue. Il en sera de même pour la circulation fluviale sur le canal de l'Ourcq. 

De plus, environ 8 000 personnes, habitants dans un rayon de 700 mètres autour de la zone sensible réparti entre Bobigny et Noisy, vont devoir être évacués. La grande majorité des commerces devraient également être fermés. Une autre journée de déminage aura lieu le dimanche 20 septembre.

 

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles