Transition énergétique : Paris se met au vert

La municipalité va présenter une batterie de mesures au prochain conseil de Paris pour diminuer la consommation d'énergie dans la ville. [DR ©S.ROBICHON/MAIRIE DE PARIS]

"La plus grande rénovation thermique menée en France". C’est la manière dont Anne Hidalgo, la maire socialiste de la capitale, a décrit jeudi son «plan stratégique de transition énergétique». 

Il comprend notamment une aide de 35 millions d’euros pour accompagner la rénovation thermique d’un millier d’immeubles privés dans toute la ville, soit 30 000 logements, d’ici à 2020. De plus, la municipalité elle-même veut montrer l’exemple. Dès le mois de janvier, l’éclairage public de Paris ainsi que les bâtiments municipaux devraient être alimentés à 100 % par de l’électricité «verte», d’origine renouvelable (solaire, éolien ou hydraulique). 

Par ailleurs, 25 sites vont être aménagés pour produire ces types d’énergies, dont l’Hôtel de Ville (4e), la piscine de la Butte-aux-Cailles (13e) ou encore la ZAC de Clichy-Batignolles (17e). Concernant le financement de ces actions, Paris est devenu la première collectivité du pays à émettre des obligations "vertes", ou "Green bond". Elle entend ainsi lever 300 millions d’euros destinés à ces projets bénéfiques au climat et à la transition énergétique.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles