Daesh menace les militants du FN, «cibles de premier choix»

Pour la première fois, l'organisation terroriste Daesh présente les manifestations du FN comme des cibles dans un document officiel. Photo d'illustration. [Thomas Samson / AFP]

Samedi 6 février, dans le dernier numéro de Dar al Islam, le magazine de propagande de Daesh, l'organisation terroriste désigne les militants du Front national comme des «cibles de premier choix». Une première.

La menace a aussitôt fait le tour des réseaux sociaux. «Pour la première fois, les manifestations du FN sont présentées comme des cibles dans un document officiel de l'Etat islamique», a ainsi relayé sur Twitter Romain Caillet, chercheur et consultant spécialiste des questions islamistes. 

Dimanche, Nicolas Bay, secrétaire général du FN, a lui aussi réagi sur Twitter en interpellant directement Manuel Valls. «Manifestations du FN dans la ligne de mire de l'Etat islamique... Satisfait Manuel Valls ?», s'interroge-t-il ainsi sur le réseau social.

Selon Le Lab d'Europe 1, il s'agirait d'une référence aux attaques répétées du Premier ministre contre le parti de Marine Le Pen. Manuel Valls avait en décembre notamment qualifié le FN de parti «raciste et antisémite».

A lire aussi : Manifestation anti-migrants de Calais : qui est le général Piquemal ?

À l'époque, alors en pleine campagne des régionales, plusieurs politiques de gauche avaient dressé un parallèle entre l'organisation terroriste et le Front National, l'assertion «Voter FN, c’est voter Daesh» revenant souvent, notamment, dans les rangs du parti socialiste.

Comme l'écrit Romain Caillet, «le slogan irresponsable 'Voter FN, c'est voter Daesh' a peut-être agacé les jihadistes et provoqué ces menaces dans le magazine de l'État islamique».

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles