L'Etat va racheter les licences des taxis

Un fonds de garantie financé par l'ensemble du secteur devrait être mis en place.[REMY GABALDA / AFP]

La fin du conflit qui oppose taxis et VTC ? Alain Vidalies, le secrétaire d'Etat aux Transports, a présenté une feuille de route pour sortir de la crise dans laquelle il retient pour la première fois le principe d'un fonds de garantie pour les taxis.

La création d'un fonds de garantie financé par l'ensemble du secteur, qui reprend une proposition du médiateur Laurent Grandguillaume, doit permettre "le rachat par l'Etat des licences cessibles, pour les chauffeurs de taxis volontaires", souligne le document. C'était une demande des chauffeurs de taxis qui, avec l'arrivée des VTC, voyaient depuis deux ans le prix de leur licence chuter, alors même que certains s'étaient lourdement endettés pour la financer.

A lire aussi : Les VTC seront bientôt davantage contrôlés à Orly

Ce fonds aura pour objectif de "sécuriser le parcours professionnel des chauffeurs de taxis en leur garantissant une valorisation minimum de leur autorisation de stationnement (ADS)", et de "fluidifier le marché". Ses modalités seront décidées d'ici à cet été dans le cadre d'un groupe de travail.

Alain Vidalies rencontrait lundi les représentants des chauffeurs de taxis, de VTC, de Loti (transport collectif à la demande) ainsi que des plateformes VTC après plus d'un mois de discussions. "A l'issue de ces échanges, Alain Vidalies annonce le lancement de quatre groupes de travail et la mise en oeuvre de mesures immédiates", indique la feuille de route, qui assortit les différentes mesures d'un calendrier qui court jusqu'à la fin de l'année.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles