Tinder Social débarque en France ce mercredi

«Tinder Social vise à rendre le plus facile possible l’organisation de vos sorties et la rencontre de nouvelles personnes dans la vraie vie», selon Sean Rad, PDG et co-fondateur de Tinder. «Tinder Social vise à rendre le plus facile possible l’organisation de vos sorties et la rencontre de nouvelles personnes dans la vraie vie», selon Sean Rad, PDG et co-fondateur de Tinder. [LIONEL BONAVENTURE / AFP]

Utilisée surtout par les célibataires en quête d'amour ou d'une nuit sans lendemain, Tinder se met à la page du rendez-vous amical. Ou en tout cas, creuse le sillon des rencontres en communauté : le Tinder Social débarque dans l'Hexagone ce mercredi.

L'application permet à ses utilisateurs de créer des groupes pour rencontrer de nouvelles personnes et organiser des activités ensemble, autour d'intérêts communs et d'expériences partagées. En version abrégée : c'est comme Tinder, mais à plusieurs.

Un enrichissement de l'expérience Tinder

L'objectif de Tinder Social ? Répondre à l'envie - que les utilisateurs de l'appli de base ont manifesté - de se regrouper au-delà de leur habituel cercle de potes, de découvrir des lieux inédits, de faire la connaissance d'amis d'amis. Bref, de cultiver leur jardin de rencontres et d'élargir la palette de leur réseau. Testée pour la première fois en Australie - où elle cartonne -, l'application est déjà disponible aux Etats-Unis, au Royaume-Uni, au Canada, en Australie, en Nouvelle-Zélande et en Inde.

A lire aussi : GetAFinder : le Tinder des supporters de foot

Comme le souligne Sean Rad, PDG et co-fondateur de l'application de rencontres, «Tinder Social vise à rendre le plus facile possible l’organisation de vos sorties et la rencontre de nouvelles personnes dans la vraie vie. Cette nouvelle fonctionnalité enrichit encore l’expérience Tinder en proposant à nos utilisateurs une nouvelle façon d’élargir leurs cercles d’amis et d’entrer en contact avec leurs potentiels matches».

«Des partants pour un Happy Hour ?»

Une fois l'application mise à jour, les utilisateurs de Tinder peuvent «déverrouiller» Tinder Social pour accéder à la nouvelle fonctionnalité. Pour démarrer l'aventure à plusieurs, il suffit de créer un groupe en sélectionnant un à trois amis (également inscrits sur Tinder Social), puis d'attribuer à cette communauté un statut désignant une activité à partager. A l'instar de «Qui est chaud pour regarder le match ?», «Concert de, ce soir à la salle des fêtes ?», ou encore «Des partants pour un Happy Hour ?».

Sinon, le principe est classiquement «tinderien». Lorsque le membre d'une communauté swipe à droite sur un groupe et que l'utilisateur d'une autre communauté fait de même, c'est un match, et les membres des deux groupes peuvent alors discuter ensemble et se réunir. Deux précisions : un utilisateur ne peut appartenir qu'à un groupe à la fois ; un match avec le groupe expire le lendemain de sa création à midi - c'est le principe de la rencontre éphémère.

A lire aussi : Leur histoire commence sur Tinder et aboutit à un don de rein

Un Tinder social ou une appli pour orgies ?

Loin (?) des créateurs de Tinder Social l'idée d'encourager la débauche, mais certains internautes n'ont pas manqué d'ironiser sur la dimension orgiaque de la nouvelle fonctionnalité. Car avant d'être un lieu de rencontres débouchant éventuellement sur une relation amoureuse à long terme, Tinder est surtout une application pour coucher avec un(e) partenaire géographiquement proche. Du sexe à portée de swipes, dirait-on. Alors, sans surprise, des petits malins ont fait remarquer que Tinder Social, c'est aussi la porte ouverte à l'organisation d'orgies entre semi-inconnus jusqu'au petit matin. Esprits cyniques mal tournés ou prophètes extralucides ? L'avenir nous le dira.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles