Des traces de loups auraient été détectées en région parisienne

Trois spécimens auraient élus domicile dans le sud de l'Ile-de-France.[© Superstock / Sipa]

Un prédateur bien connu pourrait être de retour aux portes de Paris.

Deux associations (l’Observatoire du loup et l’association Alliance avec les loups) indiquent en effet avoir recueilli des éléments qui témoignent de la présence de trois de ces animaux, venant de l’Yonne, dans deux zones du sud de la région.

«L’une se trouverait à cheval entre le nord de l’Essonne et le sud des Yvelines, et la seconde concernerait le sud de l’Essonne et le centre du Val-de-Marne», détaillait ce dimanche le président de l’Observatoire du loup dans Le Parisien.

A lire aussi : D’où vient l’expression «à la queue leu leu» ?

Depuis septembre 2015, de multiples indices ont été relevés par les spécialistes de ces structures : empreintes, déjections, hurlements, et enfin, deux cadavres de chevreuils retrouvés en forêt de Rambouillet (78), fin décembre. La façon dont ces derniers ont été tués puis consommés serait en effet typique des habitudes des loups. 

Du côté des autorités, la prudence reste de mise : «pas de confirmation sans preuve génétique», souligne Cédric Bayeux de l’ONCFS (Office national des forêts) d’Ile-de-France, même si pour lui, «il est certain que le loup arrivera en Ile-de-France». Des gardes forestiers ont été mobilisés afin de tenter de confirmer la présence des canidés.

La carte dressée par l’Observatoire du loup :

loup_carte.jpg

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles