Pollution : l'alerte aux particules fines s'étend dans l'Ouest

Le seuil d'alerte est le niveau au-delà duquel une exposition de courte durée présente un risque pour l'ensemble de la population, et non plus seulement les personnes fragiles.[PHILIPPE DESMAZES / AFP]

La Bretagne, les Pays de la Loire, ainsi que l'Eure et la Seine-Maritime en Normandie sont placés en procédure d'alerte pollution, en raison d'un pic de concentration en particules fines, ont annoncé dimanche les préfectures des régions et départements concernés.

Cet épisode de pollution s'explique par des conditions météorologiques favorables à l'accumulation des polluants émis par le chauffage, notamment au bois, le transport routier et des pratiques telles que l'épandage. Les conditions anticycloniques freinent également la dispersion de ces polluants.

A lire aussi : Pollution : circulaion alternée à Lyon et Villeurbanne

L'ensemble des départements des Pays de la Loire (Mayenne, Sarthe, Loire-Atlantique, Maine-et-Loire, Vendée) seront placés lundi en procédure d'alerte pollution, en raison d'un pic de concentration en particules fines depuis trois jours, ont annoncé les différentes préfectures de la région. En Bretagne, l'Ille-et-Vilaine et le Finistère sont en procédure d'alerte pollution depuis samedi et jusqu'à lundi soir.

Cette alerte s'étend désormais aux Côtes-d'Armor et au Morbihan. En Normandie, l'Eure et la Seine-Maritime sont également placés en alerte pollution pour toute la journée de lundi, jusqu'à minuit. En raison de ces alertes, les préfectures interdisent tout brûlage à l'air libre, obligent à réduire la vitesse des véhicules de 20km/h sur les axes routiers et autoroutiers concernés et préconisent l'utilisation des transports publics.

Le seuil d'alerte est le niveau au-delà duquel une exposition de courte durée présente un risque pour l'ensemble de la population, et non plus seulement les personnes fragiles.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles