Vignettes anti-pollution : premier test à Paris et à Lyon

Contrôle anti-pollution le 10 janvier 2017 place de la Concorde à Paris [JACQUES DEMARTHON / AFP/Archives] Contrôle anti-pollution le 10 janvier 2017 place de la Concorde à Paris [JACQUES DEMARTHON / AFP/Archives]

Une semaine seulement après l'introduction des vignettes anti-pollution Crit'Air, Paris et Lyon vont interdire lundi la circulation aux véhicules les plus polluants, une première en forme de test au moment où plusieurs régions souffrent d'une surconcentration en particules fines.

Alors que la circulation alternée, à l'efficacité souvent contestée, autorise les voitures à circuler selon leur plaque d'immatriculation (paire ou impaire), la circulation différenciée fonctionne avec les vignettes rendues obligatoires depuis le 16 janvier à Paris et dans soixante-neuf communes de la petite couronne.

Les certificats de qualité de l'air pour les véhicules [Vincent LEFAI, Kun TIAN / AFP]

Lundi, à partir de 05H30, les véhicules non classés (pour la plupart dont l'immatriculation est antérieure à 1997) et les véhicules de classe 5 (immatriculation entre 1997 et 2001) ne pourront donc pas circuler dans le périmètre de l'A86, en région parisienne.

Seuls les véhicules de la classe 1 à 4 selon la baromètre Crit’Air, ainsi que les véhicules «zéro émission moteur» pourront rouler dans ce périmètre.

Les contrevenants risquent une amende de vingt-deux euros si le réglement intervient immédiatement, mais les autorités entendent faire preuve de «pédagogie» sachant qu'un quart des véhicules sont équipés ou vont l'être des fameux macarons de couleur.

 

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles