Tout savoir sur Tiphaine Auzière, la fille de Brigitte Macron

Tiphaine Auzière, la fille de Brigitte Macron, s’est engagée dans la campagne de son beau-père.[FRANCOIS LO PRESTI / AFP]

Alors que la famille d’Emmanuel Macron sort petit à petit de l’ombre, l’une de ses belles-filles, Tiphaine Auzière, s’est rapidement engagée dans sa campagne. 

Avocate de profession, Tiphaine Auzière est inscrite au barreau de Boulogne-sur-Mer. C’est donc depuis le Pas-de-Calais qu’elle a rejoint En Marche! et soutient la campagne de son beau-père. Mère de deux enfants, la trentenaire a ainsi créé, «par conviction personnelle» un comité de soutien à Saint-Josse. 

Tiphaine Auzière était très jeune quand celui qui est aujourd’hui candidat à l’élection présidentielle a rejoint son foyer. Dans Vanity Fair, elle raconte que les choses se sont faites très simplement :  «Emmanuel a pris sa place naturellement dans la famille, sans brusquer les choses. Brigitte et lui sont soudés comme personne». 

«La force d’une évidence».

Une situation pourtant loin d’être simple, Emmanuel Macron était ainsi dans la même classe que sa sœur ainée, Laurence, dans le lycée d’Amiens où leur mère enseignait. Preuve en est avec cette déclaration du candidat en 2007, lors de son mariage : «je voulais remercier les enfants de Brigitte parce que s’il y en a pour qui ça aurait pu ne pas être très simple, c’était pour eux. Et ça a eu, grâce à eux, la force d’une évidence». 

Pourtant, la relation construite par Tiphaine avec son beau-père témoigne d'une réelle complicité. Elle raconte ainsi avoir fêté l’obtention de son bac avec lui, et atteste de son importance dans son parcours puisque c’est lui qui l’aurait incité à passer l’examen du barreau. 

Une présence locale importante

Aujourd’hui, Tiphaine Auzière est devenue une figure importante du mouvement En Marche! dans le Pas-de-Calais. Outre une présence constante dans les réunions des comités de soutiens locaux, elle tente de briser l’image du candidat par quelques interventions dans le presse. En début d’année, elle accordait notamment une interview aux Échos du Touquet dans lequel elle dépeignait quelqu’un «d’humainement formidable», à «l’écoute des gens». 

Ce militantisme, Tiphaine Auzière assure qu’il est spontané : «quand j’ai dit à Emmanuel que j’allais monter un comité En Marche!, il a été très content mais il ne m’a jamais poussée à rien (…) Tout ce que je fais pour lui, c’est par envie. On va à la rencontre des gens pour les motiver, et on essaie de démentir les rumeurs persistantes». 

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles